L’édito – La connaissance vous rendra libre

 

Voilà bien un titre provocateur, élitiste, gnostique peut-être même ! Nous savons pourtant que l’ignorance est le moyen le plus sûr d’asservir un peuple comme une personne. Nous savons aussi que bien des gens préfèrent leur servitude à la connaissance qui est par nature engageante. Maintenir une personne dans l’ignorance c’est tout à la foi lui retirer la liberté et la maintenir dans l’illusion du bonheur. En effet, la liberté étant la capacité de choisir le bien, elle suppose d’avoir la connaissance du bien autant que du chemin qui conduit au bien. Qui n’a jamais goûté une fraise naturelle imagine que le goût Haribo de la fraise est le meilleur et il se contentera d’un plaisir à minima, faute de connaissance. Il en va de même de toute chose et particulièrement de la vision béatifique. Qui ne fait pas l’expérience de la vie intime avec Dieu imagine que les plaisirs de ce monde sont le plus haut des nirvanas. Il mettra ainsi toute son énergie et orientera ses désirs vers ce bonheur le plus élevé qu’il connait. Il est donc fondamental de « donner Dieu au monde », de porter à la connaissance du monde ce bonheur qu’est Dieu. Pour ce faire, si le témoignage est une étape introductive, la connaissance de l’intelligence est nécessaire, car l’intelligence a pour objet la vérité. Or pour aimer en vérité il faut savoir qui on aime. La connaissance n’est pas intellectualisme, mais sagesse, c’est-à-dire, comme l’exprime Dieu à Salomon, « un cœur qui écoute », qui se laisse rejoindre par la vérité de l’autre. Or ce cheminement, ce « dévoilement » (aleteia) se fait par la connaissance de la révélation. Il est donc nécessaire, pour ne pas se tromper de Dieu ou se l’inventer, de le chercher là où Lui-même nous parle de Lui, les Ecritures.

Mais une fois cette connaissance acquise encore faut-il, prendre connaissance du chemin qui conduit à Dieu, ce qu’on appelle du vilain mot de morale, c’est-à-dire tout simplement l’agir humain qui conduit à Dieu, non par accumulations d’actes moralement bons, mais par la cohérence amoureuse entre sa foi et ses actes.

La connaissance ainsi rend libre parce qu’elle dévoile la vérité du bonheur de l’Homme ainsi que le chemin qui conduit à ce bonheur qu’est Dieu. A cela il convient d’ajouter que la connaissance ouvre à la contemplation qui permet justement de passer de l’intellect au cœur et offre à l’âme la délectation amoureuse de la vision béatifique, imparfaite sur terre, mais pleine au ciel.

La formation ne procure pas le salut, comme l’imaginerait une gnose moderne, seule le Christ sauve. Mais pour accéder au Christ sauveur encore faut-il le connaître. C’est pourquoi InfoCatho propose chaque jour des formations et va cette année ouvrir une rubrique hebdomadaire, « les formations d’InfoCatho », avec des articles spécialement écrits pour nos lecteurs, au gré de l’actualité ou de vos questions.

Bonne rentrée à tous

 

La lecture de cet article vous a-t-elle été utile ?
Infocatho est un média gratuit au service de la vie de l'Eglise et de la foi catholique.
Votre don aujourd’hui est nécessaire à son existence et à son développement.
Merci pour votre don et votre prière.
L'équipe d'Infocatho

Faire un don

Comments are closed.