L’édito – Un mois d’actualité catholique dans le monde – Quand l’anti-christianisme domine

 

Une fois n’est pas coutume, la dominante de l’actualité catholique mondiale est l’insécurité, partout sur le globe. Une insécurité souvent relative, parfois larvée, mais, il faut bien le dire, de plus en plus directe et violente. Si les exactions de daesh et autres mouvances islamiques sont les plus voyantes, elles sont loin d’être les seules et les Etats eux-mêmes s’en prennent aux chrétiens.

Si nous prenons, continent par continent, l’Afrique et le Moyen-Orient sont peut-être les plus touchés et les plus diversement exposés. Nous venons d’apprendre, en Centrafrique, la mort du prêtre blessé le 22 mars dans le cadre d’une attaque contre la Paroisse de Séko. En Somalie, nous découvrons une communauté chrétienne qui vit cachée par peur des représailles. Ce qui n’est qu’un aspect d’un mois de christianophobie active « ordinaire » en Afrique

 

L’Observatoire de la christianophobie a encore montré ce mois-ci qu’en Syrie, au Liban, en Egypte, le christianisme est maltraité. D’une manière générale, l’extrémisme religieux qui a pris une dérive « effrayante », représente une menace pour la sé­curité de l’Irak, estime Mgr Sako. L’Iraq où les responsables religieux demandent une loi punissant le fanatisme qui promeut la haine. Alors qu’à Damas, l’exode des chrétiens s’accélère, le témoignage de Carlo, torturé par daesh est effrayant.  Mais, être chrétien en Algérie, est un calvaire aussi quotidien, selon le témoignage d’un prêtre au Figaro. Mais, les Chrétiens d’Orient préfèrent être dhimmi que d’abandonner leur foi. Toutefois, en Arabie saoudite, il semblerait qu’apparaisse un frémissement d’espoir pour les chrétiens.  Des chrétiens peut-être pas si bien soutenu que cela par l’Occident. Ainsi, monte une nouvelle prière en Syrie, « Libère-nous Seigneur de la guerre … et libère-nous de la mauvaise presse ! » En effet, Mgr Armash Nalbandian doute de l’impartialité des médias occidentaux. Autre persécution, plus larvée, au Saint-Sépulcre où la mairie de Jérusalem suspend finalement son projet de taxer les Églises, après la « grève » des religieux. Malgré cela, dans un contexte de plus en plus hostile, comme nous avons pu le voir au Congo, les évêques africains ne perdent pas leur habitude de la franchise et de la clarté. Ainsi, au sujet de la paix au Soudan du Sud, les évêques estiment que les dirigeants ont besoin d’une retraite spirituelle…

 

Aux Etats-Unis, si Donald Trump entend mettre un terme à la discrimination à mort des personnes trisomiques et s’il a  nommé un secrétaire d’Etat pro-vie convaincu, il faut encore se mobiliser comme l’a fait dans un tweet courageux un évêque américain pour la défense de la vie. Les catholiques américains se mobilisent à tous les échelons, ainsi, certains ont-ils organisé une protestation contre la conférence du Père Martin, sj qui « offense Dieu ». Dans la suite d’autres initiatives européennes, s’organise un rosaire sur les côtes et les frontières aux Etats Unis. Plus au sud, au Brésil, a eu lieu l’arrestation de l’évêque de Formosa et cinq prêtres pour corruption…

Il faut retourner en Aise pour retrouver une persécution franche. En Chine, l’église catholique Nantang a été fermée et ses prêtres arrêtés. Deux chrétiens ont été fouettés en place publique en Indonésie pour non-respect de la charia. Pour autant la vie continue. Ainsi au Vietnam, 10 000 couples catholiques ont pu sauver leur mariage grâce au programme spécial d’un jésuite. Mais une vie qui n’est pas simple et Mgr Linh lance un appel : « L’Église au Vietnam a besoin de l’aide des Églises sœurs ». C’est, en revanche, la vieille question de l’esclavage sexuel qui préoccupe l’Église coréenne qui appelle le Japon à demander pardon. Japon où l’abdication et l’installation de l’empereur poussent les évêques à réclamer la séparation du religieux et de l’Etat.

Si l’Eglise a prononcé pour pédophilie, une condamnation canonique pour l’archevêque de Guam, en revanche, pour le cardinal Pell, nous apprenons qu’une partie des charges  a été abandonnée. Enfin en Nouvelle-Zélande, catholiques et anglicans s’unissent contre l’euthanasie

En prison, Asia Bibi a été autorisée à garder le chapelet que le pape François lui a offert. Dans cette affaire, l’Écosse, via son parlement, se mobilise pour Asia Bibi. A deux pas de là, en Inde, une enquête met en lumière la foi des jeunes indiens, alors que l’Eglise s’est engagée dans la lutte contre les violences faites aux femmes.

Mais c’est en Europe que l’actualité catholique a été la plus dense ce mois-ci. Mgr Jean-Claude Hollerich, archevêque de Luxembourg, devient le nouveau président de la Comece, alors que sort « Les jeunes adultes et la religion en Europe », les résultats de deux ans d’enquête pour le Synode 2018. Sur ce thème, en Bosnie, les évêques se disent inquiets de l’émigration des jeunes. Jeunes toujours, mais… différents, en Suisse, les jeunes socialistes veulent abolir les fêtes chrétiennes. Au moment où, en adoptant le Vendredi-Saint férie, la Roumanie rejoint 16 autres pays de l’UE. Suisse, où les évêques sont inquiets de l’évolution du suicide assisté. C’est encore l’euthanasie qui vaut une position commune des orthodoxes et des catholiques d’Islande. Du début à la fin, la vie mobilise les catholiques d’Irlande. 100 000 manifestants pour la vie en Irlande, alors que Save The 8Th organise une grande mobilisation contre l’avortement. Sur la rive d’en face, au Royaume-Uni, 500 prêtres catholiques s’engagent à prêcher la vérité sur le genre, alors que deux femmes « mariées » engagent des poursuites contre les évêques catholiques. Si  au Kosovo, 150 églises et monastères ont été  détruits, en Espagne, on craint Bientôt la fin de l’enseignement religieux dans les écoles.  En Pologne en revanche c’est l’homélie d’un prêtre très en vue qui met mal à l’aise Cracovie “Je prie pour le que la pape s’ouvre à l’Esprit Saint ou rejoigne le père”. Concluons par une nouvelle plus réjouissante chez nos amis belges. Lors de la prochaine nuit de Pâques, 239 catéchumènes recevront le baptême en Belgique.

 

Voici donc un mois d’actualité catholique dans le monde, un mois d’épreuves, un mois de carême, avant la résurrection.

 

Pierre Selas

 

 

 

 

 

Comments are closed.