L’édito – Soros créateur, demi-dieu ou Satan ?

 

Le milliardaire controversé George Soros se plaint amèrement que Donald Trump détruise en quelques mois le monde qu’il a mis des décennies à créer. Tout semble surréaliste dans cette phrase. Un homme, par ses milliards, façonne le monde entier selon ses propres vues. Un homme qui se prend pour le créateur et qui, non seulement joue avec les éléments naturels, mais aussi avec la morale. Créer un monde ex nihilo n’est pas en son pouvoir. Il ne pourra jamais que travailler à construire, modifier à partir de l’existant. C’est ainsi qu’il pousse tant et plus le monde vers ce que l’on appelle la post humanité. Une étape nouvelle dans laquelle, justement, l’homme n’aurait plus de rapport avec son créateur véritable. Toute chose se dirige vers une fin, tout est mû par une finalité et la finalité ordonne à une morale, car celle-ci nous révèle ce qui est bien, en vue de rejoindre la finalité ultime. La nouvelle morale du dieu Soros est, comme toute morale, un chemin, mais un chemin dont le but est de couper l’homme de Dieu. Transhumanisme, droit de vie et de mort se retrouvent justifiés et ennoblis par les changements éthiques sur l’euthanasie, l’avortement, bref l’eugénisme. Et voilà ce qui fait peur au dieu d’argile. Trump, quoiqu’on pense de lui, entend restaurer les fondements éthiques de la vie, rendant à Dieu ses droits et à l’Homme la possibilité de se tourner vers son Créateur unique et véritable. Je ne dirais pas, loin s’en faut, que Trump est le prophète du XXIème siècle, mais j’affirmerais en revanche que Soros est un sbire de Satan dont le but est bien de détourner l’homme de Dieu en lui faisant croire qu’il est son égal et peut se passer de lui. Cet aveu de faiblesse du géant Soros doit être pour nous l’occasion d’une résurrection. Clairement, Soros a avoué son projet et s’est ainsi présenté comme un ennemi du bien, de Dieu et de l’Homme. De facto tout ce qu’il finance doit être combattu, dénoncé et mis à terre. Quiconque profite du système Soros pour son bien ou son confort se fait complice d’une immense rébellion contre Dieu. Une rébellion plus grande et dangereuse pour l’humanité et le salut que les reniements de chrétiens persécutés.

La lecture de cet article vous a-t-elle été utile ?
Infocatho est un média gratuit au service de la vie de l'Eglise et de la foi catholique.
Votre don aujourd’hui est nécessaire à son existence et à son développement.
Merci pour votre don et votre prière.
L'équipe d'Infocatho

Faire un don

Comments are closed.