L’Eglise anglicane d’Egypte interdit les célébrations visant à bénir les unions homosexuelles

Le rapport entre deux personnes du même sexe « est contraire au dessein de Dieu, constitue une offense envers Lui et reflète un désordre par rapport aux intentions de Dieu concernant la complémentarité dans les rapports sexuels ». L’Eglise « ne peut tolérer des unions homosexuelles comme forme de comportement accepté par Dieu ».

C’est pourquoi « toute disposition pastorale prise par une église à l’égard de tout couple homosexuel – telle qu’une liturgie ou un service religieux destiné à bénir leur union sexuelle – qui élimine la nécessité d’un repentir et d’un engagement à mettre en œuvre un changement de comportement, rendu possible par la force de l’Esprit, serait en contraste avec la doctrine orthodoxe traditionnelle de la communion anglicane, en ce qui concerne le mariage et la sexualité. Des dispositions pastorales en matière de genre, si elles peuvent donner l’impression superficielle de fournir à l’Eglise une image plus humaine et socialement plus acceptable, cachent en réalité la violation de la doctrine de référence.

 

C’est ainsi que s’expriment les 12 primats et les 90 délégués de 20 provinces anglicanes liées au Global South Anglican dans un document comptant 11 points dédié aux unions homosexuelles, signé et publié à l’occasion de la VI° Global South Conference s’étant tenue au Caire du 3 au 8 octobre.

 

En réaffirmant leur nette opposition à la célébration liturgique de « mariages » homosexuels, les représentants des églises anglicanes du Global South réitèrent également leur soutien plein et entier à un soin pastoral qui sache accueillir et accompagner les personnes homosexuelles en les acceptant « pour ce qu’elles sont, comme Dieu nous a acceptés tels que nous sommes.

 

Nous nous opposons  au dénigrement ou à l’humiliation de ceux qui ne suivent pas les voies de Dieu. Nous affirmons que toute personne est aimée par Dieu, tout comme nous devons aimer comme Dieu aime. Notre mission est d’aider à revenir sur les chemins de Dieu, en les invitant à recevoir l’amour transformateur du Christ qui leur donne le pouvoir de se repentir et de cheminer en nouveauté de vie ». Le document indique également que, dans la décision de traiter la question des unions homosexuelles, il n’existe aucune intention de minimiser le caractère peccamineux d’autres comportements « contraires au chemin voulu par Dieu pour le genre humain », tels que l’égoïsme, la malice, la jalousie, la haine, l’homicide.

 



La prise de position des primats et des représentants anglicans réunis au Caire  a été accueillie avec satisfaction par d’autres églises et communautés ecclésiales présentes en Egypte.
Le Global South Anglican est un organisme de coordination dont font partie 24 des 38 provinces de la communion anglicane se trouvant dans l’hémisphère sud et qui comprennent toutes les provinces anglicanes d’Afrique, ainsi que presque toutes celles d’Amérique du Sud et une grande partie de celles d’Asie. 

 

Source Agence Fides

Comments are closed.