L’Eglise colombienne, une des plus avancée d’Amérique latine dans la prévention d’abus sur mineurs

Les évêques colombiens s’apprêtent à vivre trois jours de réflexion sur la gestion des cas d’abus sexuels sur mineurs du vendredi 3 au dimanche 5 février 2017 à Bogota. Cette session sera animée par le père Jordi Bertomeu, official de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi. Elle sera suivie de la 102ème assemblée plénière de la Conférence épiscopale de Colombie (CEC), qui se tiendra du lundi 6 au vendredi 10 février sur le thème « La formation initiale dans les séminaires ».

 

« L’Église colombienne est l’une des plus avancées, en Amérique latine, dans la promotion du droit des enfants et dans la prévention des abus commis contre eux », soutient le père Juan Alvaro Zapata Torres, secrétaire adjoint de la CEC. Il met en avant trois principes. Le premier principe est celui du droit de l’enfant comme « privilège » à préserver. « C’est l’une des missions prioritaires de l’Église », assure le père Zapata Torres. Pour y arriver, la CEC met notamment l’accent sur la formation sacerdotale, défendant un travail « pour la maturité humaine et émotive » des futurs prêtres. Enfin, conclut le secrétaire adjoint de la CEC, « il est nécessaire de donner des réponses en temps voulu aux cas isolés d’abus commis par des membres du clergé ». Il souligne également qu’à aucun moment l’Église « ne consent ou ne couvre » ce type de comportements qui « portent atteinte à la dignité des enfants ».

Source

Comments are closed.