L’Eglise d’Haïti appelle au calme face aux violences post électorales

Jovenel Moïse, le dauphin du président Martelly, a été élu au premier tour de la présidentielle le 20 novembre dernier avec 55 % des suffrages. Un vote contesté par trois autres candidats revendiquant la victoire.

Des manifestations violentes ont eu lieu alors que les blessures de l’ouragan sont loin d’être pansées.

L’Eglise Haïtienne est montée au créneaux pour appeler au calme, au respect des personnes et des biens et invite les contestataires à faire valoir leur contestation selon le décret électoral.

 

Source

 

Comments are closed.