L’Eglise encore sollicitée pour le dialogue au Venezula

L’Église a été très impliquée dans la reprise du dialogue entre le président vénézuélien et une opposition virulente. La reprise du dialogue semble pourtant nécessiter encore son intervention.

Les membres du parti Volonté populaire, accompagnés par les partisans et les responsables du groupe politique Table ronde de l’Unité démocratique (MUD), ont rencontré hier, 3 novembre, l’évêque de Margarita, S.Exc. Mgr Fernando José Castro Aguayo, auquel ils ont remis un document dans lequel ils dénoncent l’attitude intimidatrice du gouvernement national à leur égard.


Le groupe a été accueilli par l’évêque après une marche partie de la place Bolivar de La Asuncion en direction de la Curie. Mgr Castro Aguayo, a souligné, en recevant le groupe, que l’Eglise, au travers de ses représentants, y compris du Saint-Siège, joue le rôle de facilitateur du dialogue mais que ceci n’est ni bien vu ni accepté par tous les secteurs politiques du pays. « Il s’agit d’un parcours épineux mais il faut le traverser parce que nous devons savoir que la vie de chacun d’entre vous a une grande valeur » a déclaré l’évêque aux personnes présentes.


Juan Bautista Mata, responsable régional de Volonté populaire, a remercié l’Eglise et le Saint-Siège tout en rappelant que le gouvernement national continue à agresser verbalement le groupe au travers d’attaques politiques : « Le Président de la République, Nicolas Maduro, nous a qualifiés de terroristes seulement parce que nous pensons différemment. Mais nous ne sommes pas des terroristes. Nous remettons donc ce document à notre Evêque, S.Exc. Mgr Fernando Castro Aguayo, afin qu’il informe ses supérieurs ».


L’Envoyé du Saint-Père, S.Exc. Mgr Claudio Maria Celli, rencontre ces jours-ci les autorités afin d’ouvrir un dialogue et d’abaisser la tension qui règne dans le pays entre les différents groupes sociaux et politiques. Le 30 octobre a eu lieu une première rencontre visant à fixer un calendrier mais la route se présente longue et dure. L’Eglise, au travers de son appel à mettre fin à cette situation de confrontation et d’affrontement entre deux secteurs du peuple vénézuélien, semble constituer la référence pour un dialogue définitif.

 

Source

Comments are closed.