L’épiscopat argentin mobilisé contre le trafic de drogue

 « Un mois après la mort du Père Juan Viroche, la Commission nationale Justice et Paix estime opportun de réfléchir sur le défi représenté par la lutte contre le trafic de drogue et par les souffrances liées à la toxicomanie chez de nombreux frères » indique le communiqué de la Conférence épiscopale argentine.


« Le Père Viroche affronta courageusement les mafias qui gèrent le trafic de drogue et qui l’avaient menacé ainsi que d’autres membres de sa communauté. Les circonstances de sa mort tragique doivent encore être élucidées par les autorités mais, dans tous les cas, cette dernière a révélé une situation intolérable et d’une gravité insolite » poursuit le texte.


La Commission dénonce les fortes sommes dérivant du trafic de drogue – « argent taché de sang, du sang des pauvres parce que la drogue porte préjudice aux enfants et aux jeunes » – et la présence des mafias qui se sont infiltrées jusque au sein des institutions de la société. Le document se conclut par un appel à travailler ensemble en faveur de la prévention, demandant aux autorités de veiller constamment sur cette terrible situation :

« Nous tous pouvons être protagonistes dans la prévention, l’éducation, l’assistance ou la dénonciation afin de mettre fin à cette plaie ».

Source

Comments are closed.