L’épiscopat présente son manuel anticorruption au président du Kenya

 « Tout fonctionnaire faisant l’objet d’une enquête pour corruption doit se retirer même lorsque l’enquête est encore en cours. Les procès doivent être tenus et ceux qui sont reconnus coupables, condamnés. La corruption ne constitue pas seulement un crime mais elle est aussi un mal moral »

affirment les évêques du Kenya dans le manuel de lutte contre la corruption élaboré par la Commission épiscopale Justice et Paix qui a été présenté le 2 novembre dernier par une délégation de la Conférence épiscopale kenyane au Chef de l’Etat, Uhuru Kenyatta.

 

La décision de rédiger le texte a été dictée par les différents cas de corruption ayant porté au gaspillage de deniers publics destinés à des projets de développement et sanitaires. Au travers de cette initiative, les évêques ont voulu appuyer la campagne contre la corruption lancée par le Président Kenyatta, l’un des points les plus qualifiants du programme politique sur la base duquel il a été élu voici trois ans. Le Président Kenyatta a qualifié la corruption de « menace pour la sécurité nationale ».


On notera que 75 % des kenyans estiment que leur pays est caractérisé par un très fort taux de corruption. 

Source

Cher lecteur

Infocatho est dans une situation économique préoccupante. Peut-être ai-je pris du retard pour vous le dire : j’ai besoin de votre participation, même minime pour pouvoir poursuivre.

Votre don de 5, 10, 15, 25, 50 € ou plus est nécessaire pour que je puisse poursuivre cette oeuvre au service de l'Eglise après Pâques.

Merci pour votre don

Faire un don

Daniel Hamiche, porte-parole d'Infocatho

Xavier Ravier

Website:

Comments are closed.