Les 3 risques de l’entrepreneur selon le pape

Jeudi 17 novembre 2016 le pape recevait un groupe de l’union internationale des entrepreneurs chrétiens.

Le Saint-Père, dans la droite ligne de la doctrine sociale de l’Eglise et de caritas in veritate a d’abord rappelé, au terme de l’année sainte que

« Toutes les activités humaines, y compris l’activité entrepreneuriale, peuvent être un exercice de la miséricorde ».

Il a également invité les entrepreneurs à prendre trois risques.

« Le risque de bien utiliser l’argent »

 « Le risque de l’honnêteté »

« Le risque de la fraternité ». « Le développement économique, social et politique nécessite de donner un espace au principe de gratuité comme expression de la fraternité »

Ici le pape François s’inscrit dans cette vision révolutionnaire de son prédécesseur qui dans Caritas in Veritate appelait à fonder l’économie et au delà la société, non plus sur la seule justice (comme tous les documents de doctrine sociale y invitaient jusque là), mais sur la gratuité, c’est à dire au fond l’amour.

Comments are closed.