Les chrétiens pourraient-ils être balayés du Nigéria d’ici 25 ans ?

Voici des années que le Pasteur Bosun Emmanuel met en garde contre la montée de l’islam dans son pays le Nigéria alors que, nous dit-on, les chrétiens y sont majoritaires. Peut-être… N’empêche que le Président du pays est musulman et qu’il n’est pas le seul musulman à occuper de hautes fonctions étatiques. Les propos de Pasteur qu’on lira ci-dessous sont extraits d’une conférence qu’il a donnée lors de la conférence annuelle de la Catholic Men’s Guild qui s’est tenue à Lagos en l’église catholique de l’Assomption le 16 juin dernier.

 

Le secrétaire du Nigerian [sic pour National] Christian Elders Forum (NCEF), Bosun Emmanuel, a déclaré que la génération actuelle des chrétiens pourrait bien être la dernière à cause du gouvernement nigérian, des assassinats de chrétiens et de la piètre collaboration de la Christian Association of Nigeria (CAN), organisation qui chapeaute différentes confessions chrétiennes. Emmanuel a déclaré que le gouvernement du Président Muhammadu Buhari « poursuivait ouvertement un programme antichrétien qui a eu pour conséquence un nombre incalculable d’assassinats de chrétiens dans tout le pays et la destruction de communautés chrétiennes vulnérables ». Il a déclaré : « En raison de l’incapacité du CAN de fondre les chrétiens dans une indivisible armée du Seigneur, l’Église a été affaiblie et incapable de faire front à ses ennemis. De façon réaliste on peut dire que le christianisme est sur le point de s’éteindre au Nigéria. L’ascendance prise par l’idéologie de la sharia au Nigéria sonne le glas de l’Église nigériane », selon The Eagle Online. Lançant un appel aux confessions éclatées, il a appelé l’Église catholique à revenir au sein du collectif du CAN et a déclaré que le Nigéria pourrait devenir « comme la Turquie » si l’Église n’y prenait pas garde.

« En 2018, nous pouvons dire que d’ici à vingt-cinq ans nous risquons d’être les derniers chrétiens du Nigéria. Par conséquent, les chrétiens devraient être en première ligne pour défendre la démocratie au Nigéria. L’Église est le bastion de la démocratie. Une CAN divisée ne pourra pas défendre la démocratie et promouvoir la justice, l’équité et l’impartialité. La conséquence, c’est que la sharia va devenir plus forte. Et alors que la sharia croîtra, la démocratie faiblira et l’Église privée de son existence même. »

Le Nigéria a été le cadre de nombreux assassinats de croyants ces récentes années, en particulier dans l’État de Benue, du fait des éleveurs musulmans peuls. Les conflits sur les terrains [de pâturage] en sont arrivés au point que les églises ont été prises pour cibles. Le NCEF veut que les Églises combattent cet état de fait et l’attitude de Buhari que cette organisation estime préjudiciable envers les chrétiens, et appelle à ce qu’elles s’organisent avant les élections de 2019.

 

Premier (Royaume-Uni), 23 juin – © CH pour la traduction

 

Source Christianophobie Hebdo

Abonnez-vous et recevez les quatre premiers numéros gratuits

Cher lecteur

Infocatho est dans une situation économique préoccupante. Peut-être ai-je pris du retard pour vous le dire : j’ai besoin de votre participation, même minime pour pouvoir poursuivre.

Votre don de 5, 10, 15, 25, 50 € ou plus est nécessaire pour que je puisse poursuivre cette oeuvre au service de l'Eglise après Pâques.

Merci pour votre don

Faire un don

Daniel Hamiche, porte-parole d'Infocatho

Comments are closed.