Les chrétiens présents dans la bataille de reconquête de Moussoul

Les chrétiens ne sont pas absents de la bataille engagée pour la reprise de Mossoul. Ils sont plus de 1 500 selon ce qu’indiquait, le 13 octobre dernier, Assyrian International New Agency (AINA).

Quand l’État Islamique déferla sur le nord de l’Irak en 2014, quelque 200 000 chrétiens, désarmés et sans défense, prirent la fuite. Ils comptaient sur la protection des Peshmergas kurdes, mais ils disparurent alors que l’État Islamique progressait dans la plaine de Ninive. […] Au cours des deux dernières années, les chrétiens irakiens ont constitué leurs propres forces combattantes, réduites en nombres mais acharnées, désormais sur le point d’entrer dans la bataille contre l’État Islamique pour la reprise de la plus grande ville de la région : Mossoul.

 

Ce sera aussi une chance de pouvoir de réclamer un havre sûr dans le nord du pays. La Brigade Babylone est la plus importante de ces forces : elle est capable de mobiliser plus de 1 500 combattants. […] « Ils n’ont pas qu’une présence symbolique [a déclaré le Dr Abbas Kadhim de l’Université JohnsHopkins]. Ils ont accompli un formidable boulot en combattant pour la reprise d’Anbar et de Falloujah : je suppose donc qu’ils seront encore plus présents à Ninive [nom araméen de Mossoul]. » Quand les militaires irakiens reprirent Falloujah à l’État Islamique en juin dernier, la Brigade Babylone twitta : « Nous ne sommes pas qu’un Groupe Chrétien nous sommes pour tous les Irakiens contre l’État Islamique. » La Brigade Babylone combat dans le cadre du Hashd, Unités de mobilisation populaires, un réseau de petites forces combattantes considérées, généralement, comme plus enthousiastes – et plus efficaces – que bien des unités de l’armée irakienne. […] Kadhim estime que qu’environ 1 500 combattants chrétiens participeront à l’Opération Fatah (conquête) contre l’État Islamique à Mossoul, un « nombre significatif » selon lui.

Source Observatoire de la christianophobie Hebdo

Comments are closed.