Les conflits familiaux, terrain fertile pour la violence scolaire, constate Mgr Pozos Lorenzini

 Violence et conflits familiaux, stress et manque de denrées alimentaires représentent un terrain fertile pour les enfants qui fréquentent l’école paresseusement et toujours plus souvent deviennent agressifs envers leurs camarades.

L’alarme a été lancée par l’évêque auxiliaire de Puebla (Mexique), S.Exc. Mgr Felipe Pozos Lorenzini.

« Nous vivons dans un monde très difficile où le dialogue et le contact font défaut. Je crois que la clef consiste dans la recomposition du tissus social, dans le rapprochement des parents et de leurs enfants respectifs. L’école peut certainement contribuer au travers d’initiatives comme « cartable sûr » mais le problème doit être affronté à la racine »

Avant lui, les Evêques de Zacatecas, au Mexique, s’étaient plaints du phénomène en proposant la campagne « Famille sûre avant cartable sûr ».

Lu sur Agence Fides

Comments are closed.