Les évêques américains seront-ils le rempart face aux murs ?

 Les évêques américains ont lancé un appel vigoureux aux catholiques du pays afin qu’ils restent unis dans la défense de ceux dont la dignité est bafouée, et contre toute forme de discrimination pour des motifs religieux.

Dans une déclaration conjointe, le cardinal Daniel DiNardo, archevêque de Galveston-Houston et président de la conférence épiscopale des Etats-Unis ainsi que son vice-président Mgr José Gomez, archevêque de Los Angeles, condamnent le récent décret signé par le président Donald Trump, qui interdit l’entrée sur le territoire de ressortissants de sept pays musulmans.

« Le lien entre les chrétiens et les musulmans se fonde sur la force indestructible de la charité et de la justice » écrivent-ils, citant notamment la déclaration Nostra Aetate du Concile Vatican II qui invite à promouvoir le bien de tous, la justice sociale et la paix. « L’Église ne vacillera pas dans la défense de nos frères et sœurs de toutes confessions qui souffrent des mains de persécuteurs sans pitié », affirment-ils.

La présidence de la conférence épiscopale précise que « les réfugiés qui fuient l’État islamique et autres groupes extrémistes sacrifient tous leurs biens au nom de la paix et de la liberté », mais qu’ils restent fermes dans leur foi malgré les persécutions. Les évêques américains expliquent que nombreuses sont ces familles qui recherchent la sécurité et la protection pour leurs enfants.

« Notre nation devrait donc les accueillir comme des alliés dans notre lutte commune contre le mal » plaident-ils, soulignant « qu’accueillir l’étranger et ceux qui fuient n’est pas une option parmi d’autres de la vie chrétienne, mais est le christianisme lui-même ».

« Là où nos frères et sœurs souffrent du refus et de l’abandon, nous élèverons la voix en leur nom », concluent les évêques américains dans leur déclaration, qui précisent que leur désir n’est pas d’entrer dans l’arène politique mais d’annoncer le Christ dans le monde d’aujourd’hui.

 

 Source Radio Vatican

Sur le muslim ban lire notre article.

Comments are closed.