Les évêques catholiques de Terre Sainte demandent la fin du siège de la Bande de Gaza

Des dizaines de morts et les près de 3000 Palestiniens blessés lors des manifestations organisées lundi près de la frontière de la Bande de Gaza auraient pu être évitées « si les forces israéliennes avaient usé d’instruments non létaux ». Les évêques catholiques de Terre Sainte ont diffusé le 15 mai un communiqué dénonçant la répression menée par l’armée israélienne.

Dans ce message repris par l’agence Fides, l’Assemblée des évêques ordinaires catholiques de Terre Sainte, qui rassemble tous les évêques des Églises catholiques (latine, grecque melkite, arménienne, maronite, chaldéenne et syro-catholique) présentes dans cette région, avec le Custode franciscain de Terre Sainte, demande de mettre fin « le plus tôt possible » au siège imposé à près de deux millions de Palestiniens dans la Bande de Gaza. Ils ajoutent que le transfert de l’ambassade américaine en Israël de Tel Aviv à Jérusalem « ne contribue pas à faire avancer la paix tant attendue entre Israéliens et Palestiniens ». Et ils font référence aussi à la nécessité, réclamée avec insistance par le Saint-Siège, de faire de Jérusalem « une ville ouverte à tous les peuples, le cœur religieux des trois religions monothéistes », en évitant toute mesure unilatérale qui puisse altérer la Ville sainte.

« Aucun motif ne peut empêcher à la ville d’être à la fois la capitale d’Israël et de la Palestine », précisent les évêques, en ajoutant que ceci devrait advenir à travers « la négociation et le respect réciproque ».

Veillée de prière pour la paix le 18 mai

Mardi, au lendemain de ces violences qui portent à 110 morts et 3000 blessés le bilan de la répression des manifestations dans la Bande de Gaza depuis le 30 mars, l’administrateur apostolique du Patriarcat latin de Jérusalem, Mgr Pierbattista Pizzaballa, a invité « tous les prêtres, les religieux, les religieuses, les séminaristes, tous les fidèles de Jérusalem et ceux qui le désirent » à prendre part à la veillée de prière pour la paix qui sera célébrée dans l’après-midi de samedi, à la veille de la Pentecôte, en l’église Saint-Étienne. Le Patriarcat latin de Jérusalem invite également tous ceux qui le souhaitent et le peuvent à vivre une journée de jeûne et de prière pour la Terre Sainte. Le Conseil des Conférences épiscopales d’Europe a apporté son soutien à cette initiative.

 

Source Vatican News

Comments are closed.