Les maisons de retraites trop chères ? Il existe des solutions

Le débat du jour sur RMC portait sur le coût des maisons de retraites. 96 % des auditeurs estiment qu’il est trop important.

S’occuper du grand âge est un véritable tabou de notre société. Un tabou à deux entrées. La première tient à notre société hédoniste qui trouve contraignant de s’occuper des “vieux” qui pourtant se sont bien occupés des plus jeunes. Et du reste bien des personnes âgées ne veulent pas être une charge pour leurs enfants. Et ce point rejoint la seconde entrée du tabou : la peur de vieillir.

Vieillir n’a plus la noblesse d’autrefois. Un vieux c’est laid, s’est dégradé, c’est dépendant et ça fait peur par anticipation. Il y a là à la fois les relents de transhumanisme, aspirant à une invulnérabilité de l’homme, et un surcroît d’orgueil de la société toute entière qui ne s’aime pas diminuée.

Il faut dire que le regard des autres n’aide pas les anciens à s’aimer eux-mêmes. Être vus comme une charge, un poids, être ridiculisés pour nos dépendances, voire maltraités, n’aide évidemment pas à accepter notre décrépitude.

Pourtant le grand-âge est un don pour la société. Don de sagesse, d’expérience, mais aussi de simplicité. La dépendance qui devrait toucher notre cœur et ouvrir à la charité est devenue un mur qui nous enferme, nous les jeunes, en nous mêmes.

Pourtant, il existe des solutions. C’est le combat de Nicolas Martinet pour le grand âge abandonné dont vous pouvez retrouver le livre ici. et que vous pouvez commander ici.

Cher lecteur
Infocatho est dans une situation économique préoccupante. Peut-être ai-je pris du retard pour vous le dire : j’ai besoin de votre participation, même minime pour pouvoir poursuivre.
Il faudrait que je trouve 10 000 € d’ici la fin de l’année. Il suffirait que 200 personnes donnent 50 € pour financer Infocatho.
Pourriez-vous être une de ces personnes aujourd’hui ?
L’équipe de Infocatho

Faire un don

Xavier Ravier

Website:

Comments are closed.