Les migrants apportent une contribution essentielle à la vie de l’Eglise en Suisse

Réunis en assemblée à Mariastein (SO), les 7 et 8 mars 2017, les membres de la Conférence des évêques suisses (CES) ont discuté de l’avenir de la pastorale des migrants. Plus d’un tiers des fidèles de l’Eglise catholique en Suisse sont issus de la migration, rapporte un communiqué.

Les migrants apportent une contribution essentielle à la vie de l’Eglise en Suisse, relèvent les évêques. Plus de 25 missions linguistiques différentes, de l’albanaise à la vietnamienne, ont été créées. La pastorale des migrants concerne tous les échelons de l’Eglise, des paroisses à la Conférence des évêques en passant par les diocèses. Elle est rendue possible notamment grâce aux contributions financières et administratives des institutions de droit public ecclésiastique.

Vu l’importance croissante de la question de la migration et de ses enjeux pour la société et l’Eglise, il faut un renforcement et une réorientation de la pastorale des migrants, estiment les évêques. Ce projet est mené à bien par la CES et la Conférence centrale catholique romaine de Suisse (RKZ). Il peut s’appuyer sur la réflexion préparatoire d’un groupe de travail, présidé par Mgr Jean-Marie Lovey, qui a présenté aux évêques les résultats d’une enquête sur la situation actuelle. Patrick Renz, directeur national ad intérim de migratio, a également pris part aux discussions.

Source

 

 Pour l’heure nous ne disposons pas du contenu de ces travaux.

Pour aller plus loin sur la question

Immigration et charité chrétienne

Immigration versus identité

Le statut de l’étranger dans la Bible

Comments are closed.