Les Poissons roses exclus de la Primaire PS

Communiqué de Presse des Poissons roses

 

Malgré leur expérience et leur légitimité, le ticket présidentiel de Régis PASSERIEUX et Virginie DUPRAT, accompagné par le courant des Poissons Roses, ne sera pas présent aux primaires citoyennes du Parti Socialiste des 22 et 29 janvier 2017. Fidèles au sillon que nous traçons depuis 2010, nous demeurons convaincus que le combat pour la justice sera global, c’est-à- dire social, éthique et écologique, ou ne sera pas. Fondés sur une vision de la personne se déployant dans le lien avec les autres et ambassadeurs d’un projet d’espérance pour la France et l’Europe dans le monde, nous avons pris nos responsabilités. Tout au long de nos conversations avec des élus de la gauche, nous avons proposé une démarche cohérente et bienveillante. Elle a reçu le plus souvent un accueil personnel favorable. Retisser les liens partout, fonder une nouvelle économie du partage et de la connaissance, poser des limites à la démesure des désirs des consommateurs, notre message n’a pas laissé indifférent. L’avenir le confortera. Il était indispensable que ce Bien commun soit proposé avec force et conviction, afin de guérir la gauche de son manque de lucidité, au point de ne pas laisser d’espace véritable à une de ses sources les plus précieuses. Nous ne nous sommes pas dérobés. Cependant, d’autres logiques l’ont emporté… Nous poursuivons notre route, éclairant le chemin par nos propositions collectives, rassemblant tous ceux qui partagent nos engagements et nos combats et souhaitent reconstruire demain cette Gauche que nous aimons, une Gauche de la justice sociale, dans tous les champs de l’existence, et non pas une gauche des chimères sociétales, déconnectée des classes populaires. Des échéances importantes pour notre pays vont marquer les prochains mois. Nous rendrons public en début d’année nos futures initiatives. La démarche personnaliste, que nous incarnons avec d’autres, rassemble ceux qui refusent une vision purement matérialiste de l’existence. Rien ne l’arrêtera. Notre monde en a besoin, pour renaître. Nous leur donnons prochainement rendez-vous. Et nous souhaitons à tous un joyeux Noël et une très bonne année 2017

Comments are closed.