L’Iconographie et la foi chrétienne

L’Orient fascine de plus en plus l’Occident par ses icônes, chantres silencieux des saints mystères. Plus l’Occident s’enfonce dans un matérialisme synonyme de son apostasie latente, plus cette lumière cachée frappe à la porte des cœurs. Ce fait un peu étrange oblige à s’intéresser à l’histoire de l’iconographie chrétienne. Le Catéchisme de l’Église Catholique lui consacre quatre beaux paragraphes (n° 1151 à 1562). En voici le résumé.

Bien sûr, Dieu ne peut être représenté en image : Il est invisible et « incompréhensible », ce mot gardant pour les anciens son sens étymologique, « impossible à étreindre », impossible à circonscrire sur une feuille. Mais avec l’Incarnation de Dieu en Jésus, c’est radicalement une nouvelle donne, car en Lui, le Créateur devient visible et « compréhensible ». Nous ne sommes pas les apôtres contemporains du Seigneur de la vie publique, mais dans la vie « mystique », dans la vie spirituelle, nous pouvons voir et toucher de nos mains le Verbe de vie (Cf. I Jn 1, 1). Aussi l’icône représente-t-elle en premier lieu le Christ.

Le futur Benoît XVI nous apprend que deux images miraculeuses de sa Sainte Face, « non faites de main d’homme », apparurent au milieu du VIe siècle, l’une des deux étant peut-être le linceul actuellement vénéré à Turin (L’esprit de la liturgie, Ad Solem, 2001, p. 98) : « Ces images durent provoquer une extraordinaire fascination. Il était enfin possible de contempler le visage du Seigneur caché jusque-là. La promesse s’accomplissait : Celui qui me voit, a vu le Père » (Cf. Jn 14, 9). Le Catéchisme cite ici saint Jean Damascène, écho de saint Paul qui, à Damas puis durant toute sa vie, vécut face à la gloire divine : « Autrefois Dieu qui n’a ni corps, ni figure, ne pouvait absolument pas être représenté par une image. Mais maintenant qu’Il s’est fait voir dans la chair et qu’Il a vécu avec les hommes, je peux faire une image de ce que j’ai vu de Dieu… Le visage découvert, nous contemplons la gloire du Seigneur » (saint Jean Damascène, imag. 1, 16).

Par la parole et par l’image… Lire la suite sur l’Homme Nouveau

 

Par un moine

Comments are closed.