L’Osservatore Romano déplore une “violence sans précedents” contre les journalistes en 2018

Un rapport de Reporters sans frontières

Quatre-vingts journalistes ont été tués dans le monde en 2018 : L’Osservatore Romano en italien des 18-19 décembre 2018 dénonce cette violence sans précédent contre des journalistes.

Le quotidien du Vatican cite le rapport annuel de Reporters sans frontières (RSF) :.

Plus de la moitié des victimes, souligne L’Osservatore Romano qui cite le rapport, ont été « délibérément prises pour cible et assassinées », comme le chroniqueur saoudien Jamal Khashoggi, tué le 2 octobre dernier au consulat de Riyad à Istanbul, et comme Ján Kuciak, slovaque, tué à son domicile le 21 février 2018.

Plus de la moitié des victimes de cette année sont enregistrées dans cinq pays : quinze en Afghanistan, onze en Syrie, neuf au Mexique, huit au Yémen et six en Inde. Le rapport de RSF fait également état de six victimes aux États-Unis, dont quatre lors d’une attaque en juin dernier contre le siège du journal « Capital Gazette », dans le Maryland.

Par ailleurs, selon le rapport de Reporters sans frontières, cité par L’Osservatore Romano, jusqu’à 348 journalistes sont emprisonnés dans le monde, avec un record en Chine (soixante journalistes), suivie de l’Égypte (38), de la Turquie (33), de l’Iran et de l’Arabie saoudite (28).

Le Rapport rappelle qu’en 2017, 65 journalistes sont morts dans l’exercice de leur profession. Au total, au cours des dix dernières années, 702 journalistes ont été tués alors qu’ils travaillaient.

Reporters sans frontières est une organisation non gouvernementale à but non lucratif basée à Paris qui promeut et défend la liberté d’information et la liberté de la presse.

Source : Zenit.org

Infocatho ne vit QUE DE VOS DONS !

Nous avons besoin chaque mois de trouver x personnes qui fassent un don de 50 €

Pourriez vous, en cette période de carême, être une de ces personnes ?

Votre don de 50 € sera exclusivement utilisé à la rédaction et à la diffusion d’articles positifs sur l’Eglise catholique.

Les clercs et les laïcs ont besoin de partager le bien qui se fait, car le bruit ne fait pas de bien et le bien ne fait pas de bruit.

Faire un don

Daniel Hamiche, porte-parole d'Infocatho

Website:

Comments are closed.