Lourdes : une “artiste” arrêtée pour s’être exhibée nue

Ses performances se terminent souvent au poste de police, celle qu’elle a réalisée à Lourdes dans les Hautes-Pyrénées n’a pas échappé à la règle. L’artiste Déborah de Robertis s’est exhibée devant le sanctuaire catholique vendredi 31 août, avant d’être interpellée et placée en garde à vue.

Après le Louvre et le musée d’Orsay, le sanctuaire de Lourdes. L’artiste Déborah de Robertis s’est exhibée nue dans à l’entrée du lieu de pèlerinage vendredi 31 août, devant des croyants médusés. La Luxembourgeoise a été interpellée et placée en garde à vue pour exhibition sexuelle, selon le Journal du Dimanche.

« Les policiers ont été appelés par des personnes sur place, ils l’ont interpellée et placée quelques heures en garde à vue », a indiqué à l’AFP le procureur de Tarbes, Pierre Aurignac, précisant que la jeune femme avait invoqué la portée artistique de son geste.

La performeuse de 34 ans a été renvoyée devant le tribunal correctionnel de Tarbes du 19 mai prochain pour être jugée pour exhibition sexuelle, a précisé M. Aurignac.

Un chef d’accusation qui lui a déjà été reproché après s’être postée nue devant la Joconde au musée du Louvre, mais pour lequel elle avait été relaxée en février 2017.

Déborah de Robertis utilise son corps pour réaliser ses « performances ». Elle avait fait une apparition lors de l’exposition sur la poupée Barbie au Musée des arts décoratifs de Paris. Elle s’est donc présentée à Lourdes nue, la tête recouverte d’un voile bleue.

Source : Ouest-France

Infocatho ne vit QUE DE VOS DONS !

Nous avons besoin chaque mois de trouver x personnes qui fassent un don de 50 €

Pourriez vous, en cette période de carême, être une de ces personnes ?

Votre don de 50 € sera exclusivement utilisé à la rédaction et à la diffusion d’articles positifs sur l’Eglise catholique.

Les clercs et les laïcs ont besoin de partager le bien qui se fait, car le bruit ne fait pas de bien et le bien ne fait pas de bruit.

Faire un don

Daniel Hamiche, porte-parole d'Infocatho

Website:

Comments are closed.