Lyon – Le Père Gréa, connu pour son soutien au groupe Glorious, souhaite se marier

Après les prêtres pédophiles, la presse fait ses choix gras du désir du curé de Sainte-Blandine de Lyon de se marier.Les titres sont révélateurs de la posture adoptée par la presse. Curé emblématique, curé iconoclaste, congédié, démis de ses fonctions.

 

Evidemment les choses ont été à la fois plus complexes et plus humaines. Le Père David Gréa, connu pour son engagement aux côtés de Glorious et pour ses messes “animées”, aurait souhaité tout à la fois être prêtre et pouvoir se marier. Sans relancer le débat, le mariage post ordination diaconale n’est de toute façon pas possible. Dans l’Eglise greco-catholique, par exemple, on est ordonné après le mariage. Ce qui n’est pas sans poser quelques soucis pratiques au séminariste qui désire se marier, mais n’ayant pas encore de fiancée.

Dans une lettre sobre, l’ancien curé de Sainte-Blandine exprime sa conviction d’être appelé au sacerdoce, en même temps que la continuité, pour lui, de son mariage dans le ministère. Outre le fait qu’on imagine mal Dieu aller appeler un jeune à aller contre l’Eglise, le père Gréa a donc rencontré le cardinal Barbarin pour lui faire part de sa demande. Après un entretien avec le Saint-Père, il a été demandé au prêtre de prendre du recul pour discerner. Il n’est pas démis de ses fonctions de prêtres (expression qui ne correspondrait pas à une réduction à l’état laïc), mais déchargé de sa charge curiale, selon la lettre officielle de l’archevêché de Lyon.

Comments are closed.