Mariages des fidèles de la Fraternité Saint-Pie X : le pape François autorise les évêques à concéder des permissions

La nouvelle a été diffusée aujourd’hui. Le pape François veut faciliter la célébration des mariages des fidèles de la Fraternité Saint-Pie X en autorisant les ordinaires des lieux “à concéder des permissions pour la célébration de mariages de fidèles qui suivent l’activité pastorale de la Fraternité”, et ce selon différentes modalités. C’est ce qu’indique un document de la Commission pontificale “Ecclesia Dei” daté du 27 mars 2017. Il s’adresse aux ordinaires, c’est-à-dire aux évêques et à tous ceux qui disposent d’une juridiction sur un territoire donné.

C’est la première fois, depuis 1975, que le Saint-Siège écrit directement à tous les évêques pour traiter de la question du statut de la FSSPX, mais cette fois-ci, pour lui en reconnaître un – certes dans un domaine limité -, et non pour le lui retirer. En effet, en 1975, les ordinaires des lieux étaient “gravement invités à ne pas accorder, d’incardination dans leur diocèse aux jeunes qui déclareraient s’engager au service de la “Fraternité”(lettre du cardinal Villot aux conférences épiscopales, 27 octobre 1975). Cette mesure s’inscrivait notamment dans le retrait du statut qui avait été effectué par Mgr Mamie, après autorisation de Rome, en 1975. Dans le cas présent, on peut voir, en quelque sorte, une démarche à l’envers. Rome cherche à attribuer un statut à la FSSPX, en invitant les ordinaires à faciliter la tâche à cette dernière.

Cette décision s’inscrit dans la politique des “petits pas” pratiques du pape François à l’égard de la Fraternité Saint-Pie X. En effet, il avait suppléé au défaut de juridiction des prêtres de la FSSPX en matière de confessions en étendant, sans limite dans le temps, une autorisation provisoire. Cette fois-ci, Rome aborde la question des mariages des fidèles qui fréquentent la FSSPX qui, souvent, soulevait des difficultés. Dans le passé, Rome avait reconnu à Mgr Fellay la qualité de juge de première instance pour les affaires concernant les prêtres de la FSSPX. De même, Rome n’a pas émis d’objection à la licéité des ordinations qui ont eu lieu récemment au sein de la Fraternité.

Deux modalités sont donc prévues. La première suppose l’intervention d’un prêtre diocésain. En effet, “dans la mesure du possible, la délégation de l’Ordinaire pour assister au mariage sera donnée à un prêtre du diocèse (ou du moins à un prêtre pleinement régulier) pour qu’il reçoive le consentement des parties dans le rite du Sacrement qui, dans la liturgie du Vetus ordo, a lieu au début de la Sainte Messe ; suivra alors la célébration de la Sainte Messe votive par un prêtre de la Fraternité.”

Mais c’est la deuxième modalité qui est la plus intéressante, car l’ordinaire pourra concéder directement au prêtre de la FSSPX les facultés nécessaires pour célébrer le mariage, en cas d’impossibilité ou s’il n’existe pas de prêtre du diocèse qui puisse recevoir le consentement des parties”. L’ordinaire doit informer le prêtre qu’il a “le devoir de faire parvenir au plus vite à la Curie diocésaine la documentation qui atteste la célébration du Sacrement”. Le souverain pontife entend dénouer un problème pratique qui posait jusque là des problèmes.

Bref, une volonté patente de trouver une solution définitive à la situation de la FSSPX à travers l’octroi d’un statut “par morceaux”. Un pas supplémentaire qui démontre une implication constante du pape François dans ce dossier.

Le texte de Commission pontificale “Ecclesia Dei” :

Prot. : 61/2010

Éminence,
Excellence Révérendissime,

Comme vous le savez, différents types de rencontres et d’initiatives sont en cours depuis longtemps pour ramener la Fraternité sacerdotale Saint Pie X dans la pleine communion. Ainsi le Saint-Père a-t-il récemment décidé d’accorder à tous les prêtres de cet institut les pouvoirs de confesser validement les fidèles (Lettre Misericordia et misera, n. 12), de manière à assurer la validité et la licéité du sacrement qu’ils administrent et à ne pas laisser les personnes dans le doute.

Dans la même ligne pastorale, qui veut contribuer à rasséréner la conscience des fidèles, malgré la persistance objective, pour le moment, de la situation canonique d’illégitimité dans laquelle se trouve la Fraternité Saint Pie X, le Saint-Père, sur proposition de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi et de la Commission Ecclesia Dei, a décidé d’autoriser les Ordinaires du lieu à concéder aussi des permissions pour la célébration de mariages de fidèles qui suivent l’activité pastorale de la Fraternité, selon les modalités suivantes.

Dans la mesure du possible, la délégation de l’Ordinaire pour assister au mariage sera donnée à un prêtre du diocèse (ou du moins à un prêtre pleinement régulier) pour qu’il reçoive le consentement des parties dans le rite du Sacrement qui, dans la liturgie du Vetus ordo, a lieu au début de la Sainte Messe ; suivra alors la célébration de la Sainte Messe votive par un prêtre de la Fraternité.

En cas d’impossibilité ou s’il n’existe pas de prêtre du diocèse qui puisse recevoir le consentement des parties, l’Ordinaire peut concéder directement les facultés nécessaires au prêtre de la Fraternité qui célébrera aussi la Sainte Messe, en lui rappelant qu’il a le devoir de faire parvenir au plus vite à la Curie diocésaine la documentation qui atteste la célébration du Sacrement.

Certaine que, de cette façon aussi, on pourra éviter les débats de conscience chez les fidèles qui adhèrent à la FSSPX et les doutes sur la validité du sacrement de mariage, tout en facilitant le chemin vers la pleine régularisation institutionnelle, cette Congrégation sait qu’elle peut compter sur votre collaboration.

Au cours de l’audience du 24 mars 2017 accordée au Cardinal Président soussigné, le Souverain Pontife François a approuvé la présente Lettre et en a ordonné la publication.

Rome, au siège de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi, 27 mars 2017.

Gerhard Card. Müller
Président

+ Guido Pozzo
Archevêque titulaire de Bagnoregio
Secrétaire

Source : site Internet www.vatican.va

Comments are closed.