Marie Claude Bompard, un maire qui demande la liberté de conscience. Verdict 23 mars

L’affaire Bompard fait grand bruit. Le maire de Bollène était jugé hier pour discrimination, suite à son refus de marier deux femmes.

Marie Claude Bompard oppose à l’accusation de discrimination, la liberté de conscience. Ce à quoi l’association Mousse répond que la loi est la loi.

Jugée hier, la décision a été mise en délibéré au 23 mars.

Marie Claude Bompard risque 5 ans d’emprisonnement et 75000 euros d’amende.

L’affaire, qui concerne tous les maires, mais aussi tous les officiers d’Etat civil, fera jurisprudence. A-t-on droit à une conscience en politique et dans la fonction publique ? Telle est la question de fond.

Infocatho ne vit QUE DE VOS DONS !

Nous avons besoin chaque mois de trouver x personnes qui fassent un don de 50 €

Pourriez vous, en cette période de carême, être une de ces personnes ?

Votre don de 50 € sera exclusivement utilisé à la rédaction et à la diffusion d’articles positifs sur l’Eglise catholique.

Les clercs et les laïcs ont besoin de partager le bien qui se fait, car le bruit ne fait pas de bien et le bien ne fait pas de bruit.

Faire un don

Daniel Hamiche, porte-parole d'Infocatho

Comments are closed.