Max Guazzini, ancien patron du stade de France “Je voulais être prêtre”

Dans un entretien à Aletéia, Max Guazzini, ancien patron de NRJ et du stade de France, explique combien il se sentait bien dans l’Eglise et aurait voulu être prêtre.

Je voulais vraiment être prêtre, j’étais dans ce cocon de l’Église catholique dans lequel je me suis toujours senti très à l’aise, même si mon père était un communiste invétéré, à l’image de ses propres parents. Du côté de ma mère, ils étaient de fervents catholiques italiens : c’est ce qui m’a permis, je pense, d’avoir une grande ouverture d’esprit. Quand j’ai annoncé à mes parents que je voulais entrer au séminaire, mon père m’a hurlé dessus en m’interdisant de remettre les pieds dans une église. Après avoir échoué une première fois au bac, je suis retourné dans un lycée catholique, ce qui m’a permis de renouer avec l’Église, je respirais à nouveau. Quand je suis ensuite monté à Paris pour mes études de droit et de philosophie, j’ai vécu au 104 de la rue Vaugirard, un foyer pour jeunes étudiants provinciaux, tenu par les maristes. De nouveau, je me suis posé la question du sacerdoce mais je me suis dit que je n’étais pas fait pour cela et que cela représentait trop de renoncement.

Retrouvez l’intégralité de l’ITW ici

Voir aussi, Un ex footballer de Manchester United devient prêtre

Comments are closed.