Medjugorje : « il ne s’agit pas de vraies apparitions de la bienheureuse Vierge Marie ».

Il semble que la polémique ne désemplisse pas entre l’ordinaire du lieu et le sanctuaire.

Mgr Ratko Perić, évêque de Mostar, en Bosnie-Herzégovine, a rappelé le 26 février 2017, sur le site de son diocèse, sa position au sujet de Medjugorje : « il ne s’agit pas de vraies apparitions de la bienheureuse Vierge Marie ».

Le choix de publier, sur le site du diocèse de Mostar-Duvno et Trebinje-Mrkan, cette mise au point en langue italienne vise à une plus large diffusion dans un moment particulier, puisque Mgr Henryk Hoser, envoyé spécial du pape François à Medjugorje, doit précisément arriver sur place.

Réfutation du « phénomène de Medjugorje »

L’évêque mentionne toutes les enquêtes conduites jusqu’ici sur le « phénomène de Medjugorje » – Commission diocésaine de Mostar de 1982-1984, Commission élargie de 1984-1986, Commission de la Conférence épiscopale de Zagreb de 1987-1990, Commission de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi au Vatican de 2010-2014 et enfin évaluation de la même Congrégation de 2014-2016. « Nous croyons que tout a été remis dans les mains du Saint-Père le pape François. »

La position de la curie de Mostar, précise Mgr Ratko Perić, a été claire et résolue durant toute cette période. Selon l’évêque de Bosnie-Herzégovine, les « phénomènes présumés sont à l’évidence non authentiques », et ce dès les premiers jours. Dans sa longue lettre, l’évêque précise encore exposer les motifs de cette affirmation « avec une pleine conviction et responsabilité ».

 

 Source

Comments are closed.