Mgr Gaillot sur le pape : “je suis déçu de voir que les réformes de fond se font toujours attendre”

A l’occasion de la crise des abus sexuels, Le Point a ressorti Mgr Gaillot de la naphtaline… Ce dernier est invité à s’exprimer sur le pape et on le découvre un peu déçu :

Je suis à fond avec le pape François qui porte le printemps de l’Évangile. Cela ne m’empêche pas de le critiquer quand il a des paroles que je trouve regrettables : ainsi, à propos de son soutien à des évêques pendant son voyage au Chili, de son appréciation sur le « genre », de sa réflexion sur les homosexuels…

En quoi ce pape restera-t-il dans l’histoire ?

Il restera pour moi le pape de l’ouverture, franchissant les frontières en donnant la main aux migrants.

Y a-t-il des moments où il vous déçoit ?

Hélas, oui ! En ce moment, je suis déçu de voir que les réformes de fond se font toujours attendre. Le droit de l’Église reste inchangé. La réforme de la curie romaine n’est toujours pas faite.

Comprenez-vous qu’il déçoive ?

Je m’y résous ! Il est pris sans doute par ces problèmes de pédophilie qui n’en finissent pas ! Il a le souci de l’unité et ne veut pas provoquer de schisme, il est prudent. Mais il en est à la sixième année de son pontificat. C’est maintenant ou jamais qu’il faut agir.

Est-il entravé dans son action par un pouvoir gay omniprésent au Vatican, comme le soutient le journaliste et chercheur Frédéric Martel dans son livre Sodoma ?

Je n’ai pas lu ce livre, mais je me souviens du titre d’un autre, François au milieu des loups. Le pape a des ennemis. Des cardinaux expriment leurs désaccords avec lui. Que François puisse rester un homme libre au Vatican relève de l’exploit ! Mais l’existence d’un « pouvoir gay omniprésent » au Vatican me surprend et me laisse perplexe.

Les réactionnaires sont-ils en train de gagner au sommet de l’Église ?

Je ne l’espère pas. J’attends de la part de François des initiatives qui surprendront. François d’Assise, dont il a pris le nom, fut un réformateur radical de l’Évangile.

Via Riposte-Catholique

Infocatho ne vit QUE DE VOS DONS !

Nous avons besoin chaque mois de trouver x personnes qui fassent un don de 50 €

Pourriez vous, en cette période de carême, être une de ces personnes ?

Votre don de 50 € sera exclusivement utilisé à la rédaction et à la diffusion d’articles positifs sur l’Eglise catholique.

Les clercs et les laïcs ont besoin de partager le bien qui se fait, car le bruit ne fait pas de bien et le bien ne fait pas de bruit.

Faire un don

Daniel Hamiche, porte-parole d'Infocatho

Website:

Comments are closed.