Mgr Joseph Absi devient patriarche de l’Église melkite catholique

 

Mgr Jospeh Absi, archevêque melkite de Damas et vicaire patriarcal, vient d’être élu patriarche de l’Église melkite catholique, le 21 juin 2017. Il a été désigné dans le cadre du synode l’Église melkite, qui s’est tenu à Beyrouth. Ce pasteur a la réputation d’être un homme discret. Originaire de Syrie, il est confronté, comme son prédécesseur Grégoire III Laham, à un conflit qui met en jeu la survie des chrétiens ; certaines communautés ont préféré faire le choix de l’exil, même si, paradoxalement, la proportion des chrétiens se renforce (l’émigration est surtout le fait des syriens sunnites). À la différence du patriarche émérite, Mgr Absi ne s’est pas singularisé par des positions sur les autorités syriennes.

Quel est le parcours de Mgr Absi ? Damascène, il est aujourd’hui âgé de 71 ans. Il est musicologue de formation (on lui doit un hymne  composé pour la chanteuse Marie Keyrouz). Il a également agi dans le domaine de l’édition. Il est l’auteur d’un ouvrage sur l’hymnographie grecque et ses versions syriaque et arabe.

Son élection intervient également après une crise dans laquelle l’Église melkite était plongée. Le patriarche Grégoire III Laham était contesté par des évêques qui lui reprochaient son autoritarisme et une gestion hasardeuse des biens de l’Église melkite. Cette crise avait fini par conduire à la démission du patriarche Grégoire III Laham, qui a été acceptée par le pape François , le 6 mai dernier. Mgr Joseph Absi était l’un des opposants à la gestion de l’ancien patriarche.

De nombreux défis attendent le nouveau patriarche. Outre la clarification de la crise interne, il y a aussi certains dossiers, comme le retour des familles en Syrie (Alep, Damas ou Maaloula).

L’Église melkite est l’une des plus importantes Églises orientales unies à Rome.

Source – La Croix

 

Comments are closed.