Mongolie – Institution d’une nouvelle paroisse dédiée à la Divine Miséricorde

Une nouvelle paroisse est née au sein de la petite Eglise catholique en Mongolie. En la solennité de la Très Sainte Trinité, le 11 juin, l’église de la Divine Miséricorde d’Erdenet, à 380 Km au nord d’Oulan-Bator, a été instituée comme paroisse par le Préfet apostolique d’Oulan-Bator, Mgr Wenceslao S. Padilla, CICM. Il s’agit de l’une des trois nouvelles paroisses qui seront créées dans le cadre de la célébration du 25ème anniversaire de la présence catholique en Mongolie, qui marque cette année 2017.
Il s’agit là d’un signe de grande espérance qui démontre la croissance continuelle de la communauté des baptisés mongols. La communauté de la Divine Miséricorde a commencé son chemin en 2013, lorsqu’un missionnaire congolais, le père Prosper Mbumba, CICM (Congrégation du Cœur Immaculé de Marie), a commencé à servir les trois catholiques baptisés qui vivaient dans cette ville. Le but était de s’assurer et d’accompagner ces personnes dans leur vie de foi afin qu’elle « ne soient pas comme des brebis sans berger », raconte le prêtre qui était alors superviseur d’une école maternelle, structure préscolaire pour les enfants défavorisés gérée par sa congrégation depuis 2002.
« En ce temps là – raconte le père Prosper Mbumba – je célébrais la messe pour les trois catholiques une fois par mois. Je me souviens qu’une fois où je me trouvais avec des confrères, nous étions plus nombreux que les fidèles de l’assemblée. En 2013, j’ai célébré une messe la veille de Noël pour deux personnes et le jour de Noël pour trois fidèles ».
« Progressivement – poursuit-il – la communauté a grandi puisque les trois fidèles ont commencé à venir avec des amis, des parents, des connaissances. Depuis 2015, la communauté se réunit chaque dimanche et de là est née l’idée de demander la reconnaissance institutionnelle. En 2016, au cours de l’Année Sainte de la Miséricorde, le gouvernement local a accordé l’autorisation légale – qui est nécessaire – à cette communauté chrétienne. Pour cette raison, la communauté a pris le nom de la Divine Miséricorde ».
Aujourd’hui, le désir est celui de « créer et vivre une communauté participative au sein de laquelle prêtres et laïcs puissent irradier l’Evangile et faire connaître la présence du Seigneur à la population d’Erdenet » a déclaré Mgr Wenceslao Padilla, en adressant ses salutations affectueuses aux fidèles de la nouvelle paroisse. Le père Prosper Mbumba en est désormais le premier curé et, à l’occasion de la célébration, un adulte a été baptisé et reçu les sacrements de l’initiation chrétienne.
En cette église ont déjà été célébrés un mariage et six baptêmes. De nombreuses personnes, jeunes et adultes, suivent actuellement des cours de catéchisme. « L’Eglise en Mongolie, avec ses 1.300 baptisés et un prêtre du cru, regarde l’avenir avec confiance » conclut le père Mbumba.

Source : Agence Fides

Comments are closed.