Mossoul – Le premier ministre irakien appel à un retour rapide des chrétiens

Après la libération de la ville de Mossoul, reprise aux milices du prétendu « Etat islamique », qui l’avaient conquise en juin 2014, l’heure est venue de faire en sorte que « tous les évacués et les enfants de toute religion, ethnie et credo, et en particulier nos frères chrétiens, reviennent dans leurs maisons » parce que « la réponse la plus efficace au prétendu « Etat islamique » consiste à vivre ensemble ». C’est en ces termes que le Premier Ministre irakien, Haider al Abadi, s’est adressé le 10 juillet à une délégation de chrétiens de Mossoul qu’il a reçue au quartier général du Commandement des forces irakiennes et des forces de sécurité. Au cours de la rencontre – indique un communiqué diffusé par les collaborateurs du Premier Ministre irakien – Haider al Abadi a souligné que « notre diversité est pour nous motif de fierté et doit être préservée pour rendre vain le dessein du prétendu « Etat islamique », qui voulait imposer aux irakiens une seule couleur, lacérant une unité formée au travers des millénaires ». Le Premier Ministre irakien a revendiqué pour son gouvernement le devoir de protéger les citoyens et de leur fournir des services par-delà leur appartenance ethnique et religieuse, en combattant toute discrimination et en favorisant la coexistence « qui doit prévaloir également parmi les enfants de Ninive ».

 

Au cours de la journée du 9 juillet, ce même Haider al Abadi avait proclamé Mossoul ville libérée, après une campagne militaire de 9 mois. Le lendemain, 10 juillet, le Premier Ministre irakien avait également visité la métropole pour féliciter les unités militaires et donner un signal fort de la défaite du prétendu « Etat islamique ». A son retour à Bagdad, Haider al Abadi a été accueilli par des manifestations de joie dans les rues, les personnes agitant des drapeaux irakiens. Entre temps, le Patriarche de Babylone des Chaldéens, S.B. Louis Raphaël I Sako, a, lui aussi, présenté ses félicitations au gouvernement et à toutes les personnes ayant contribué à la libération de Mossoul. « Cette victoire – peut-on lire dans un communiqué diffusé par les canaux officiels du Patriarcat et parvenu à l’Agence Fides – est la preuve que le niveau des défis à relever requiert l’unité de tous ». Le Patriarche de Babylone des Chaldéens a également présenté les condoléances de l’Eglise chaldéenne aux familles des victimes civiles, souhaitant que débute pour le pays un « temps de réconciliation » qui rende possible la construction d’un « Etat civil, fort et moderne »

Source Agence Fides

Comments are closed.