Myanmar – Jeûne et prière en vue d’une Année de la Paix

«  Il est temps de nous unir – toutes les religions, tous les groupes ethniques – afin de faire de 2017 une véritable Année de la Paix. La paix est possible au travers de la justice. Elle est possible par le recours aux négociations. Nous sollicitons toutes les religions afin qu’elles observent la journée du 1er janvier 2017 comme un jour de jeûne et de prière pour la paix ». Tel est l’appel envoyé par S.Em. le cardinal Charles Maung Bo, archevêque de Yangon.

« Faisons en sorte que tous ceux qui remplissent nos monastères, nos églises, nos temples et nos mosquées portent des pancartes et des drapeaux portant la phrase « Stop à toutes les guerres ! ». Cherchons à passer la journée dans la prière et le jeûne pour la paix afin de changer les cœurs de toutes les personnes. Il est urgent de mettre fin aux guerres qui caractérisent encore actuellement le Myanmar et de faire de 2017 l’Année de la paix » remarque le texte.
Le cardinal écrit encore dans son appel : « Frères et sœurs du Myanmar, nous tous dirons « Heureuse nouvelle année ». Chaque année, nous nous saluons réciproquement au travers de ce message. Mais, sincèrement, il n’existe pas de bonheur dans de nombreuses parties de ce pays. La guerre se poursuit dans de nombreuses zones et pour plus de 200.000 évacués se trouvant dans des camps, il n’y aura pas de bon nouvel an.
La guerre, qui a débuté voici 60 ans, fait encore rage. Le Cambodge a résolu ses conflits, le Vietnam ses guerres. Ces pays voisins sont en chemin vers la paix et la prospérité. Nous, au Myanmar, sommes encore impliqués dans une guerre impossible à remporter. L’agonie de la population et l’évacuation forcée sont les seuls résultats de la violence. La majorité silencieuse de la population du Myanmar n’a été que spectatrice d’une guerre chronique au Myanmar. Maintenant, unissons-nous, tous ensemble, en vue d’une paix authentique ». 

Source : Agence Fides

Comments are closed.