Ne pas seulement contempler Jésus dans les tableaux, mais aussi dans les frères souffrants

Pour le Dimanche des Rameaux, 9 avril 2017, le pape François a exhorté à ne pas contempler Jésus « uniquement dans les tableaux ou sur les photographies, ou bien dans les vidéos » mais « dans beaucoup de nos frères et sœurs qui aujourd’hui… connaissent les souffrances ».

« Jésus est en eux, en chacun d’eux, et avec ce visage défiguré, avec cette voix cassée, il demande à être regardé, à être reconnu, à être aimé », a-t-il insisté lors de la messe qu’il célébrait place Saint-Pierre.

En inaugurant la Semaine Sainte, le pape a souligné que Jésus « n’a jamais promis honneurs et succès. (…) Il a toujours prévenu ses amis que sa route était celle-là, et que la victoire finale passerait par la passion et la croix ». « Et cela vaut pour nous également, a-t-il ajouté : Pour suivre fidèlement Jésus, demandons la grâce de le faire non pas par les paroles mais dans les faits, et d’avoir la patience de supporter notre croix : de ne pas la rejeter, de ne pas la jeter, mais en regardant Jésus, de l’accepter et de la porter, jour après jour ».

« Nous n’avons pas un autre Seigneur en dehors de lui : Jésus, humble Roi de justice, de miséricorde et de paix », a poursuivi le pape François, « le serviteur de Dieu et de l’homme qui va vers la passion ; c’est le grand Patient de la douleur humaine ».

Traduction et source

 

Comments are closed.