Népal : l’État laïc met les chrétiens qui évangélisent en prison

Alors que le gouvernement népalais se prépare à mettre en place de nouvelles lois restreignant la liberté religieuse, Christian Today rapporte que les chrétiens du Népal font de plus en plus face à la persécution dans ce pays à majorité hindouiste.

La croissance rapide du christianisme dans le pays ces dernières années est devenue source de tensions religieuses importantes. Et si cette religion est tolérée dans le pays depuis 1991, le passage d’une monarchie hindoue à une république démocratique laïque l’année dernière pose de graves problèmes concernant la liberté de religion.

Dernièrement, huit chrétiens ont été arrêtés pour avoir distribué une bande dessinée présentant l’histoire de Jésus dans deux écoles à l’Est du pays. Leur procès devrait avoir lieu ce mois-ci.

« Je suis chrétienne et j’ai beaucoup de relations avec les églises à travers le pays. J’ai aidé des familles à nourrir leurs enfants et finalement fondé un orphelinat. Plus tôt cette année, lors d’une inspection, une bible a été trouvée dans ma chambre ; en conséquence, j’ai été faussement accusée de forcer des enfants à se convertir. C’est chose normale pour un chrétien d’avoir une bible à la maison, mais cela ne signifie pas que cette personne fait du prosélytisme. Ils n’ont même pas essayé de comprendre cet aspect et ils ont annoncé qu’ils fermeraient mon orphelinat », a déclaré China Maya, une autre inculpée.

« Des chrétiens sont arrêtés et battus sans raison […] Les dirigeants politiques accusent les chrétiens de convertir les gens contre de l’argent », témoigne Tanka Subedi, pasteur principal de la Famille de l’Église de Dieu.

Et d’ajouter « Au cours des deux dernières années, nous étions dans l’incertitude sur le fait de savoir combien de temps encore nous pourrions pratiquer notre foi librement. Nous ne nous attendions pas à ce niveau de harcèlement ».

Les pasteurs craignent désormais d’être accusés à tort en transportant avec eux des bibles et de la littérature chrétienne. Et certaines églises et leurs ministères ne peuvent plus exercer depuis mi-juillet, après qu’il leur a été annoncé qu’ils n’avaient plus d’identité juridique.

« Il serait utile que les chrétiens en Occident demandent à leur gouvernement d’examiner la situation au Népal et de prier de toute urgence pour nous, afin qu’il y ait des mesures prises contre la répression des chrétiens au Népal », implore le pasteur Tanka.

Source : L’Observateur chrétien

Comments are closed.