Nigéria : les manigances antichrétiennes d’Obama dénoncées

Et elles ne sont pas dénoncées par n’importe qui, mais par le précédent Président chrétien du Nigéria ! Aux deux questions posées par Raymond Ibrahim, dans un article de Gatestone Institute dont nous traduisons un passage saillant, les réponses sont sans doute pour la première et oui pour la seconde. L’article évoque Boko Haram mais non les musulmans peuls qui sont devenus, au fil des années, encore plus meurtriers pour les chrétiens que Boko Haram. Or le Président Buhari est musulman comme chacun sait, mais aussi peul ce que beaucoup ignorent…

D ans une révélation explosive, Goodluck Jonathan, ancien Président du Nigéria (20102015), a accusé le gouvernement d’Obama de s’être ingéré dans la politique de sa nation en vue de le remplacer par l’actuel Président Muhammadu Buhari que beaucoup blâment de favoriser la persécution des chrétiens. Dans son dernier livre, My Transitions Hours, Jonathan écrit : « Le 23 mars 2015, le Président Obama en personne a fait une démarche inhabituelle en diffusant un message vidéo directement aux Nigérians en leur disant pratiquement pour qui voter… Dans cette vidéo, Obama exhortait les Nigérians à ouvrir, par leurs votes, un “nouveau chapitre”. Ceux qui comprirent ce langage subliminal, entendirent qu’il encourageait l’électorat à voter pour l’opposition [dirigée par des musulmans] […]. » Un article de 2011 d’ABC fournit le contexte : « La vague actuelle d’émeutes [de musulmans] a été déclenchée par l’annonce faite lundi [18 avril 2011] par l’Independent National Election Commission (INEC) que le Président en exercice, le Dr Goodluck Jonathan, avait gagné le premier tour […]. Il n’est pas surprenant qu’il y ait eu des émeutes dans les États du Nord, majoritairement peuplés de musulmans, des États où la défaite de Muhammed Buhari était intolérable. Les Nordistes [musulmans] s’estimaient en droit d’obtenir la présidence car le vainqueur déclaré, le Président Jonathan qui a assumé cette charge après le décès en fonction du Président Umaru Yar’Adua l’année dernière, ainsi que les groupe radicaux du Nord [Boko Haram] avaient considéré l’ascension [de Jonathan] comme un événement temporaire qui serait corrigé lors des élections de cette année. Les voici désormais tous en colère, bien que les spécialistes et les observateurs s’accordent sur le fait que l’élection a été une des plus honnêtes et des plus indépendantes dans l’histoire récente du Nigéria. » Que le gouvernement d’Obama ait pu imposer sa volonté sur la politique […] dans un pays étranger n’est pas vraiment sans précédent. Souvenons-nous de la partialité du gouvernement an profit des Frères musulmans pendant et après les élections présidentielles de 2012 en Égypte, de ses efforts infructueux pour chasser le Premier ministre Netanyahu […], d’empêcher de candidat à la présidence Donald J. Trump d’être élu. […] Ainsi, au Nigéra, il semble bien que le gouvernement d’Obama ait cherché à redresser l’erreur apparemment intolérable d’un Président chrétien dûment élu dans un pays chrétien à plus de 50 %. Cela soulève deux questions. 1. Y a-t-il une preuve extérieure capable de corroborer les allégations de Johathan contre le gouvernement d’Obama ? 2. Est-ce que Buhari favorise le djihad contre ses compatriotes chrétiens ? Gatestone Institute, 23 décembre – © CH pour la traduction.

Cher lecteur

Infocatho est dans une situation économique préoccupante. Peut-être ai-je pris du retard pour vous le dire : j’ai besoin de votre participation, même minime pour pouvoir poursuivre.

Votre don de 5, 10, 15, 25, 50 € ou plus est nécessaire pour que je puisse poursuivre cette oeuvre au service de l'Eglise après Pâques.

Merci pour votre don

Faire un don

Daniel Hamiche, porte-parole d'Infocatho

Website:

Comments are closed.