“Notre monde a un tragique besoin d’Amour” : homélie de Mgr Ricard pour le 146° anniversaire de l’apparition à Pontmain

3 000 pèlerins, un ciel de glace plus bleu que la basilique, un cardinal, un évêque et une vingtaine de prêtres… On peut le dire, le 146e anniversaire de l’apparition de Marie à Pontmain a été célébré à la hauteur de l’Espérance.

Il n’y a de salut que dans l’Amour“… Cette parole du Cardinal Jean-Pierre Ricard a résonné dans le cœur des fidèles, appelés à annoncer inlassablement l’amour de Dieu pour tous ; car Dieu seul “transforme nos cœurs de pierre en cœurs de chair, en cœurs capables d’aimer.

Invité par Mgr Scherrer, l’archevêque de Bordeaux découvrait le sanctuaire pour la première fois. Son message de “nouveau pèlerin” a ravivé la ferveur des “habitués”… Le message de Marie à Pontmain est non seulement un message de paix, mais aussi un envoi en mission car “notre monde a un besoin tragique d’amour“, particulièrement les jeunes, et comme Jésus qui se laisse toucher, “on ne peut avoir le coeur touché sans avoir en nous le désir de le dire“. C’est particulièrement aux jeunes que le cardinal Ricard pensait : “Combien de jeunes ont besoin aujourd’hui de se sentir aimés. Ils ont parfois du mal à avoir confiance confiance en eux, confiance dans  les autres, confiance en Dieu. Découvrir qu’ils sont aimés, chacun, personnellement, par le  Seigneur est vital pour eux.  Dieu leur dit : « Vois,je t’ai gravé(e) sur les paumes de mes mains » (Is. 49, 16).”

L’après-midi, le cardinal Ricard s’adressait à nouveau à l’assemblée pendant les vêpres animées traditionnellement par les petits Frères et les petites Soeurs de la Cotellerie-Arquenay-St-Aignan. Il insistait sur l’importance de la communion bienveillante entre tous pour annoncer cet amour, “source de transformation des coeurs“. Une communion qui se vit dans l’esprit de service, lequel ne peut pas se vivre dans “la jalousie de l’exercice d’une responsabilité, ou en se croyant indispensable, ce qui contribue à dégrader un climat fraternel“. Et de  citer deux anti-poisons efficaces que le public a apprécié de réentendre : “le ressourcement spirituel et la mission dynamique“, qui nous fait sortir de nous pour aller vers les autres.

Vous pouvez retrouver ici l’intégralité de l’homélie donnée par Mgr Ricard au cours de la messe anniversaire.

 

Rendez-vous dimanche 22 pour la messe de clôture des festivités, présidée par le Père Luc Meye à 11h en la basilique.
A 14h30 : récit de l’Apparition à 18 voix à la basilique, avec la participation des habitants de Pontmain.

A 16h  : vêpres et bénédiction eucharistique à la basilique.

17 h pour la messe dominicale en la basilique.

Source

Comments are closed.