Nouvelles fresques pour l’église Saint-Pierre de Tastavy

Michaël Greschny a orné l’église Saint-Pierre de nouvelles fresques inaugurées le 9 juillet dernier, couronnées d’un Christ Pantocrator nous interpellant : “Et vous, qui dites-vous que je suis ?”

La chapelle de Tastavy dans les monts de Lacaune, sur la commune de Nages : une fleur inattendue. Depuis 1908 il n’y a plus ici de curé résident. Restent de beaux bâtiments édifiés dans  les années 1825-1830 par les gens du pays qui, fort pratiquants, souhaitaient n’avoir plus à courir jusqu’à Nages ou Villelongue.

A partir de 2005, une association de promotion du patrimoine s’est employée à restaurer l’ensemble.

Les peintures à fresques réalisées par Michaël Greschny dans le chœur de la chapelle ont été inaugurées le dimanche 9 juillet 2017.

Dans la demi-coupole, le buste du Christ apparaît dans sa gloire entouré des quatre Vivants ; il tient la Parole ouverte avec une question qu’il pose à ses disciples et à laquelle Pierre va répondre (Matthieu 16 – 15)

Et vous, qui dites-vous que je suis ?

De part et d’autre, deux passage relatifs à Pierre : à gauche, le reniement et à droite le premier miracle de Pierre au début du livre des Actes (Actes chapitre 3). Ces deux scènes illustrant le pardon du Sauveur pour les péchés, les échecs  et les faiblesses de l’humanité, et le fruit de la repentance qui engendre une réhabilitation qui lui est donnée gratuitement.

Au centre une « Hétimasie », qui est le trône qui va recevoir l’Agneau immolé dans l’Apocalypse. Sorti de son contexte, ce thème met l’accent sur ce trône qui est aussi un autel sur lequel est posé la Parole, c’est à dire Christ (Prologue de Jean), sur laquelle vient se poser l’Esprit Saint. Ce thème illustre le sacrifice agréé, c’est à dire celui du Christ mort pour notre rachat, avec les instruments de la Passion, la croix étant vide car le Christ est ressuscité.

De part et d’autre Adam et Eve illustrent le vieil homme qui a chuté mais qui, par le sacrifice à la croix pour le pardon des péchés, va devenir une nouvelle créature.

Source

Comments are closed.