ONU : convertir des “ennemis” déshumanisés en des frères, par Mgr Auza

Appel des jeunes de Rondine Cittadella della Pace avec le soutien du pape

Mgr Bernardito Auza, observateur permanent du Saint-Siège aux Nations Unies, est intervenu à un événement parallèle intitulé : « Dirigeants pour la paix : Appel des Jeunes de Rondine pour les Droits humains », qui s’est tenu au quartier général des Nations Unies, à New York, ce lundi 10 décembre 2018. C’est Mgr Tomasz Grysa, du Saint-Siège, qui a lu son discours, Mgr Auza étant retenu à Katowice, en Pologne, pour représenter le Saint-Siège à la 24ème Session de la Conférence des Parties à la Convention cadre des Nations Unies sur le changement climatique.

En ce soixante-dixième anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’homme (DUDH), Mgr Auza a rappelé que la Déclaration, et les Nations Unies elles-mêmes, étaient des réponses à deux guerres mondiales, à des génocides et d’autres barbaries. La DUDH proclamait que le fondement de la paix dans le monde était la « reconnaissance de la dignité inhérente et des droits égaux et inaliénables de tous les membres de la famille humaine », une reconnaissance, a-t-il dit, que Rondine Cittadella della Pace aide des jeunes gens issus de situations de conflit à mettre en œuvre depuis 20 ans.

Le cœur de la méthodologie Rondine, a-t-il expliqué, consiste à convertir des « ennemis » déshumanisés en des frères qui ont retrouvé leur dignité. Il a affirmé que le pape François avait donné son soutien, sa sympathie et sa bénédiction à l’Appel des Dirigeants pour la Paix présenté par Rondine Cittadella della Pace, et qu’il avait encouragé sa diffusion.

Le texte intégral en anglais se trouve ici

Source : Zenit.org

Infocatho ne vit QUE DE VOS DONS !

Nous avons besoin chaque mois de trouver x personnes qui fassent un don de 50 €

Pourriez vous, en cette période de carême, être une de ces personnes ?

Votre don de 50 € sera exclusivement utilisé à la rédaction et à la diffusion d’articles positifs sur l’Eglise catholique.

Les clercs et les laïcs ont besoin de partager le bien qui se fait, car le bruit ne fait pas de bien et le bien ne fait pas de bruit.

Faire un don

Daniel Hamiche, porte-parole d'Infocatho

Website:

Comments are closed.