ONU, le Saint-Siège invite à une analyse économique centrée sur la personne

Le Saint-Siège recommande d’« éviter » « une analyse économique, sociale et environnementale centrée non pas sur la personne, mais principalement sur la poursuite des plus grandes marges financières ».

C’est ce qu’a déclaré Mgr Bernardito Auza, nonce apostolique, observateur permanent du Saint-Siège, à la soixante-et-onzième session de l’Assemblée générale des Nations Unies. Il est intervenu lors de la discussion sur le développement durable, à New York, le 11 octobre 2016.

« Un fondement éthique est essentiel à une économie de marché bien ordonnée », a-t-il souligné. Par contre, le « réductionnisme économique  ne peut jamais conduire à un développement humain intégral, car il soumet tout aux lois de la concurrence et à une économie darwinienne de la survie du plus fort ».

Mgr Auza a aussi redit la nécessité de l’accomplissement du « principe de l’égale dignité pour toutes les personnes », «  y compris des pauvres et des marginalisés ».

Voici  la traduction intégrale du discours de Mgr Auza.

Comments are closed.