ONU – Le Saint-Siège pour des programmes urbains centrés sur la personne

« Tout programme urbain durable doit d’abord passer l’épreuve du principe fondamental des “personnes d’abord” », affirme le nonce apostolique et observateur permanent du Saint-Siège auprès des Nations Unies à New York.

Mgr Bernardito Auza est intervenu à la Réunion de haut niveau de l’Assemblée générale sur la mise en œuvre effective du nouvel agenda urbain et le positionnement d’ONU-Habitat à cet égard, le 6 septembre 2017. Le thème du débat plénier était : Recommandations contenues dans le rapport du Groupe spécial indépendant chargé d’évaluer et d’améliorer l’efficacité d’ONU-Habitat.

« Le plus grand défi dans la mise en œuvre du nouvel Agenda urbain est donc de réaliser un renouveau et une planification urbains centrés sur la personne humaine, en construisant et soutenant des villes durables, inclusives, sûres et pacifiques capables de fournir un environnement sain à tous leurs habitants », a déclaré le représentant du Saint-Siège.

Invitant à « éviter la simplification excessive de la dichotomie rurale-urbaine », Mgr Auza a ensuite souligné que « la cellule primordiale de tout développement social, y compris le développement urbain, est la famille ». Il a plaidé pour que les familles, « en particulier celles qui sont en difficulté, jouissent de leurs droits fondamentaux, comme le droit à un logement adéquat, qui est une composante du droit à une norme adéquate de vie ».

Le représentant du Saint-Siège a enfin rappelé que toute vie urbaine « nécessite une dimension communautaire, un quartier », c’est-à-dire des éléments qui « facilitent chez les citadins le sentiment d’appartenance, d’enracinement, le “sentiment d’être chez soi” ».

Source et  traduction de la déclaration en anglais de Mgr Bernardito Auza, par Zenit

 

Comments are closed.