ONU – Pour le Saint-Siège, sécurité des frontières et bien-être des réfugiés ne s’opposent pas

« La sécurisation du contrôle des frontières et le bien-être des réfugiés et des demandeurs d’asile ne doivent pas être considérés comme une dichotomie, mais plutôt comme un renforcement mutuel », affirme Mgr Jurkovic.

Mgr Ivan Jurkovič, observateur permanent du Saint-Siège auprès des Nations Unies et des autres organisations internationales à Genève, est intervenu lors de la deuxième discussion thématique sur un Pacte mondial sur les réfugiés, Panel 3 : « Comment pouvons-nous aider les États qui accueillent à identifier les personnes ayant besoin d’une protection internationale ? », le17 octobre 2017, à Genève.

« Aborder le problème de l’identification des personnes ayant besoin d’une protection internationale du point de vue des déracinés peut aider la communauté internationale à concevoir un programme d’action plus complet et plus humain », estime Mgr Jurkovic. « À cet égard, les expulsions arbitraires et collectives ne peuvent jamais être une option viable ».

Voir la traduction de l’intervention de Mgr Jurkovic, par Zenit

 

Comments are closed.