“Originel : la vie de saint Géraud”, le nouveau spectacle du père Jean Marie Luc à Paris

Après un an de travail, le Père Jean Marie Luc signe un nouveau scénario, des chansons et une mise en scène qui a toute sa cohérence et manifeste un show digne des grands spectacles.

Près de 30 artistes et techniciens font partie de la troupe. Encadrés par le Père Jean Marie Luc, ces jeunes artistes donnent le meilleur d’eux-mêmes pour rendre à St Géraud d’Aurillac le plus bel hommage.

Ce spectacle est à découvrir à Paris le 22 avril : 2 représentations sont prévues à 16h30 et à 20h30 à Notre-Dame de Grâce de Passy.

Billetterie en ligne

Géraud qui portait comme son père le titre de comte, était destiné à mener une vie de seigneur conforme à son rang. On lui apprit donc le métier des armes, la chevauchée et l’art de la chasse au faucon. Grand, agile et de belle apparence, il était de santé fragile et on lui enseigna aussi le chant, la grammaire et les Saintes Écritures. Il étonnait les clercs qui paraissaient à la table de ses parents par l’importance de ses connaissances. Il avait le désir secret de rentrer dans les ordre à la suite de son ami le moine soldat Hugues. Il connaissait aussi le droit romain. Sa mère est Ste Adeltrude et sa soeur s’appelait Avigerne.

À la mort de son Père, il se retrouva à la tête d’un domaine considérable qui s’étendait dans le Rouergue, et exerça toutes les fonctions d’un seigneur : il tenait son plaid, refusait de déléguer complètement sa justice à des officiers, ayant fait savoir à tous qu’on pouvait lui adresser directement des plaintes et des requêtes. Son père spirituel était Mgr Gausbert, évêque de Cahors. Il assurait sa protection aux habitants en prenant lui-même la tête des équipées militaires destinées à réprimer les bandes armées venus des pays voisins. S’appliquant à vivre selon les Évangiles, il affranchissait les serfs en leur donnant la propriété de leur terre, accueillait les pauvres à sa table et s’efforçait de limiter la violence des guerres en s’en remettant au jugement de Dieu. C’est ainsi qu’on le vit avant un combat, dire à ses hommes de charger comme lui en tenant leurs armes le manche en avant, et tous les ennemis être pris de panique devant une telle assurance.

Il ne voulut jamais se marier. Il reçut de Dieu la mission de construire une abbaye. Ce fut le berceau de la vocation de Gerbert, le pape de l’an mille et de la ville d’Aurillac…

Quelques exemples d’anciennes comédies musicales : 

Jean-Paul II, Maximilien Kolbe,  Jérôme Lejeune, Frédéric OzanamMère TeresaClaire de Castelbajac et Padre PioLouis et Zèlie Martin, Angel Passe (Une visite du Ciel), Eternel (La vocation)…

NLQ Sorties/Animations
à ND de Grâce de Passy Carte

Comments are closed.