Oui, Facebook censure des pages chrétiennes !

Le fondateur de Facebook a comparu devant une commission
d’enquête du Sénat des États-Unis le 10 avril dernier et a reconnu une
« erreur » de son entreprise sur l’affaire de la publicité de l’Université
franciscaine de Steubenville, dont nous avons traité (n° 162 daté du 9
avril). Mais les sénateurs l’ont aussi interpellé sur le blocage de nombreuses
pages chrétiennes, mésaventure qui est aussi advenue au
blogue de L’Observatoire de la Christianophobie…

Mark Zuckerberg, P.-D.G. et fondateur de Facebook, a comparu devant [une commission] du Sénat des États-Unis […] Lors de son audition de plus de cinq heures, Mark Zuckerberg a présenté ses excuses et déclaré que Facebook « avait commis une erreur » en bloquant une publicité d’une université franciscaine qui montrait la croix de San Damiano […] En outre, le sénateur Ted Cruz a interrogé Zuckerberg sur un préjugé possible envers certains contenus religieux [ …] et a précisé que Facebook « avait bloqué plus d’une vingtaine de pages catholiques […] après avoir estimé que leurs contenus étaient “dangereux” pour la communauté” ». En juillet 2017, 25 pages d’inspiration catholique furent bloquées par Facebook : 21 brésiliennes et 4 en langue anglaise, administrées par des personnes aux États-Unis et en Afrique, et possédant des millions d’abonnés.

Religión en Libertad, 22 avril – © CH pour la traduction.

Source Christianophobie Hebdo

Abonnez-vous et recevez les quatre premiers numéros gratuits

Comments are closed.