Ouverture du jubilé du diocèse de Saint Flour

Le diocèse de Saint Flour fête ses 700 ans

Le diocèse de Saint-Flour fête son jubilé. Ce diocèse fait partie de la même Province ecclésiastique que Le Puy-en-Velay. Au début de son histoire, le diocèse de Saint-Flour comprenait les paroisses de Langeac, Brioude et Blesle. Les deux diocèses ont même été un seul entre 1801 et 1823.

L’ouverture du jubilé a lieu en ce samedi 3 juin, lors de la messe solennelle de la Pentecôte célébrée à 17h à la cathédrale, présidée par Mgr Grua, en présence de Mgr Philippe, évêque d’Antsirabé (Madagascar) et de Mgr Cyprien, évêque de Boma (Congo Kinshasa).

Spectacles, conférences, rassemblements, colloque, son et lumière, pèlerinage … retrouvez en ligne tout le programme de cette année jubilaire. 

Histoire : 

Le diocèse de Clermont fut créé à la fin du IIIe siècle ou au début du IVe siècle, et Stremonius, ou Austremoine en fut le premier évêque. La majorité des églises sont fondées à l’époque carolingienne et l’ensemble du réseau paroissial est constitué autour de l’an mil. Au XIIIe siècle, cet immense diocèse était composé de 1100 paroisses et de sept archidiaconés (Clermont, Souvigny, Cusset, Billom, Brioude, Saint-Flour et Aurillac), vingt archiprêtrés et trente-cinq abbayes. Boniface VIII (1294-1302) eut le projet de diviser le diocèse, mais c’est Jean XXII (1316-1334) qui finalement le mettra en œuvre en 1317. 
Jean XXII était originaire de Cahors. Il fut élu pape en 1316, s’établit à Avignon et entreprend de diviser les grands diocèses du sud de la France. Concernant le diocèse de Clermont, il souhaitait fixer le siège du nouvel évêché à Aurillac ou Brioude, mais les deux puissantes abbayes (Saint-Géraud d’Aurillac et Saint-Julien de Brioude) déclinèrent la proposition, préférant ne reconnaître aucun intermédiaire entre elles et le saint Siège, dont elles relevaient directement. 
C’est donc Saint-Flour qui sollicita cet honneur. La bulle d’érection fut lancée du palais d’Avignon le 9 juillet 1317. La ville est érigée au rang de cité, l’église prieurale, dans laquelle reposait le corps de saint Flour, devient cathédrale et les moines vont former le nouveau chapitre cathédral. La bulle de délimitation viendra plus tard, le 14 février 1318 ; elle spécifiait les limites du nouveau diocèse qui comprenait les archiprêtrés de Saint-Flour, Aurillac, Langeac, Brioude et Blesle – Mauriac restant rattaché à Clermont – ce qui représentait 290 à 300 paroisses, 68 prieurés, 6 abbayes, 3 ommanderies, 6 hôpitaux et 13 maladreries. 

En 1790, le diocèse eut les limites du département. A ce titre, il reçut la région de Mauriac qui, jusque-là, dépendait de Clermont. Le Concordat de 1801 incorpora l’évêché du Puy au diocèse de Saint-Flour, qui fut alors formé de deux départements : le Cantal et la Haute-Loire. En 1823, le Siège épiscopal est rétabli au Puy. La cathédrale actuelle fut consacrée le 7 décembre 1466. Elle remplaçait l’église romane du prieuré, écroulée en 1396.

Depuis le 8 décembre 2002, le diocèse de Saint-Flour est situé dans la province ecclésiastique de Clermont-Ferrand (Clermont, Moulins, Le Puy, Saint-Flour).

Messes/Prières/Pèlerinages NLQ
Carte

Comments are closed.