Pakistan – Démission du magistrat de la Cour suprême n’ayant pas participé au procès d’Asia Bibi

Iqbal Hameedur Rehman, le juge de la Cour suprême du Pakistan qui, le 13 octobre dernier, s’était retiré à l’improviste du collège qui aurait dû examiner le cas d’Asia Bibi, causant un report de l’audience, a officiellement démissionné de son poste. Le juge l’a fait au travers d’une lettre adressée au Président du Pakistan, Mamnoon Hussain, sans indiquer les motifs spécifiques de son geste. Iqbal Hameedur Rehman avait été nommé membre du collège de trois juges devant examiner le recours final d’Asia Bibi, chrétienne condamnée à mort pour blasphème tant en premier degré qu’en appel. 
Le magistrat avait justifié son refus en affirmant avoir été membre du collège ayant jugé le cas de Salman Taseer, gouverneur du Pendjab assassiné par son garde du corps à cause de son soutien à Asia Bibi.
Lorsqu’un juge démissionne, il est nécessaire que le Président de la Cour suprême nomme un autre magistrat mais il n’existe aucune certitude quant au délai dans lequel ce choix sera opéré. « Nous demeurons confiants et nous attendons que le Président confie le cas d’Asia Bibi à un collège entièrement nouveau » commente Joseph Nadeem, tuteur de la famille d’Asia Bibi qui était présent lors de l’audience du 13 octobre.
« Ce qui nous a surpris a été la lenteur (du processus NDT) : le juge Rehman aurait dû se retirer au cours des jours précédents de manière à ce que le cas puisse être assigné directement à un autre collège » a-t-il remarqué. Son geste inattendu a en revanche obligé à un renvoi.
Au cours de ces derniers jours, des groupes de militants radicaux ont organisé des manifestations à Karachi, Islamabad et Lahore, réclamant l’exécution d’Asia Bibi et menaçant les institutions pakistanaises de « déclencher une guerre » si cette dernière venait à être relâchée.

Source : Agence Fides

Comments are closed.