Pakistan : effroyable bilan des violences antichrétiennes en août

Le gouvernement a changé au Pakistan, mais les violences contre les chrétiens demeurent. Le bilan pour le mois d’août dernier est effroyable. Le calvaire des chrétiens pakistanais cessera-t-il un jour ?
P our le seul mois d’août, International Christian Concern (ICC) a décrit de façon détaillée 14 cas de graves persécutions, de violations des droits de l’homme et de violences contre les chrétiens. En moins de trente et un jours, quatre chrétiens ont été tués : Vicky Saleem à Lahore, Amara à Sheikhupura, Yousaf Masih à Okara, et Mehwish Shaukat à Hyderabad. Trois femmes ont été violées à Sialkot, Khanewal, et Waziabad, et trois autres ont été contraintes de se convertir à l’islam à Karachi, Sargodha, et Sahiwal. Des communautés chrétiennes dans leur totalité ont grandement souffert, comme celle de Kasur qui a été attaquée et battue pour avoir cherché à protéger son église. ICC a également décrit de façon détaillée les cas de onze chrétiens qui ont été violemment battus et torturés dans l’ensemble du Pakistan. Parmi ces chrétiens, signalons Vickram John qui a perdu un œil, Beenish qui a subi une lésion de la moelle épinière et Elwin John qui a été roué de coups à Karachi. Des médecins ISSN : 2426-3559 de Khanewal ont dû procéder à l’ablation de l’utérus d’une adolescente chrétienne qui avait été brutalement violée par trois hommes.
International Christian Concern, 13 septembre – © CH pour P la traduction.

 

Source Christianophobie Hebdo

Abonnez-vous et recevez les quatre premiers numéros gratuits

Infocatho ne vit QUE DE VOS DONS !

Nous avons besoin chaque mois de trouver x personnes qui fassent un don de 50 €

Pourriez vous, en cette période de carême, être une de ces personnes ?

Votre don de 50 € sera exclusivement utilisé à la rédaction et à la diffusion d’articles positifs sur l’Eglise catholique.

Les clercs et les laïcs ont besoin de partager le bien qui se fait, car le bruit ne fait pas de bien et le bien ne fait pas de bruit.

Faire un don

Daniel Hamiche, porte-parole d'Infocatho

Website:

Comments are closed.