Pakistan – L’ancien avocat d’Asia Bibi exprime son inquiétude

Naem Shakir, avocat chrétien pakistanais, fut un temps le conseil d’Asia Bibi jusqu’à ce qu’on considère, en raison du contexte particulièrement hostile aux chrétiens, de faire le choix d’un avocat musulman pour la défendre. Naem Shakir demeure bien sûr proche du dossier et toujours très sensible au sort d’Asia Bibi. Radio Vatican, dans son service en anglais, a consacré le 1er mai dernier un article sur l’état judiciaire de l’affaire Asia Bibi en raison du nouvel atermoiement de la Cour suprême, et a recueilli les sentiments de l’avocat. 

« Notre situation est critique en ce que l’atmosphère sociopolitique dans le pays ne permet aucun espace de discussion sur les lois contre le blasphème. Les juges savent ce qui se passe en dehors [des salles d’audiences] lorsque des acteurs non étatiques font montre de leur force dans les rues en exigeant la mort d’Asia Bibi. Le caractère sensible qui entoure les lois sur le blasphème, en a fait un instrument politique pour menacer et écraser les autres. Les commentaires de l’État sur cette loi sont très faibles, et ses fonctionnaires éludent ordinairement toute question relative à son mésusage […] La situation critique d’Asia Bibi a eu un effet refroidissant sur les minorités religieuses. Leur douleur ne peut pas être prise en compte du fait de l’existence de groupes religieux rétrogrades et extrémistes. Les islamistes considèrent que [la libération d’Asia Bibi] serait leur défaite ».

Source : Vatican Radio, 1er mai. CH pour la traduction

Comments are closed.