Pakistan – Prises de position du Premier ministre à propos de la loi sur le blasphème

Le Premier ministre pakistanais, Nawaz Sharif, est intervenu une nouvelle fois sur le thème du blasphème.

A cette occasion, il a ordonné de retirer les contenus blasphématoires des sites Internet et des réseaux sociaux au Pakistan et de punir ceux qui publient ce type de matériel. « Il faut adopter immédiatement des mesures efficaces pour retirer et bloquer de tels contenus » a déclaré le Premier ministre dans un communiqué, chargeant le ministre des Affaires étrangères de contacter les entreprises internationales gérant les réseaux sociaux tels que Facebook, Twitter, Instagram, très populaires au Pakistan, afin d’exiger le blocage des messages à caractère blasphématoire.

Nawaz Sharif a également invoqué une sanction pour ceux qui font un usage impropre des lois sur le blasphème en vigueur au Pakistan pour résoudre des controverses privées.
Ces jours derniers, au cours d’une cérémonie dans la ville de Karachi visant à commémorer la fête religieuse hindoue de Holi, Nawaz Sharif a assuré vouloir agir en faveur des minorités du Pakistan qui sont « traitées injustement ». « C’est un motif de grande satisfaction pour la nation pakistanaise que de rejeter la politique de la haine » a-t-il déclaré.

Rappelons que le blasphème constitue un délit pénal au Pakistan et à ce titre est passible de la réclusion à perpétuité ou de la peine capitale. Il s’agit d’une question fortement ressentie et de présumés insultes contre l’islam et son prophète peuvent souvent être suivis de violences de masse, en particulier envers les minorités religieuses.

Source : Agence Fides

Comments are closed.