Le pape craint une guerre nucléaire

En discutant avec des journalistes durant le vol pour le Chili, le Pape a exprimé sa peur de voir un incident grave déclencher une guerre nucléaire, et il a partagé une photo symbolique.

Le 22e voyage apostolique du Pape a commencé par un geste inattendu. À bord du Boeing 777 d’Alitalia qui devrait atterrir à Santiago du Chili vers 20h heure locale, François a fait distribuer par le directeur de la Salle de Presse du Saint-Siège, Greg Burke, aux 70 journalistes à bord, une photo prise à Nagasaki après l’explosion de la bombe atomique en 1945, avec au verso sa signature et l’expression « le fruit de la guerre ». Dans la légende est soulignée « le désespoir de l’enfant, exprimé dans le geste de se mordre la lèvre qui transpire le sang ».

Une photo symbole de la tragédie de la guerre

Le Pape a expliqué qu’il avait trouvé cette image par hasard, et qu’il en était resté très frappé. L’Osservatore Romano avait déjà évoqué cette image il y a quelques jours. Il s’agit d’un cliché, pris par le photographe américain Joseph Roger O’Donnell, envoyé après les explosions nucléaires dans deux villes japonaises, Hiroshima et Nagasaki. Deux enfants apparaissent : l’un semble dormir sur les épaules de l’autre. En réalité, il est mort. Son frère, avec un visage dans lequel transparait une digne souffrance, est en train d’attendre qu’il soit incinéré.

Le « fruit de la guerre » et les inquiétudes du Pape

En répondant par ailleurs à la question d’une journaliste concernant la peur réelle d’une guerre nucléaire, François a exprimé sa peur effective d’une situation qui pourrait connaître une évolution imprévue. Il a rappelé l’urgence d’un engagement pour le désarmement nucléaire.

Source Vatican News

 

Infocatho ne vit QUE DE VOS DONS !

Nous avons besoin chaque mois de trouver x personnes qui fassent un don de 50 €

Pourriez vous, en cette période de carême, être une de ces personnes ?

Votre don de 50 € sera exclusivement utilisé à la rédaction et à la diffusion d’articles positifs sur l’Eglise catholique.

Les clercs et les laïcs ont besoin de partager le bien qui se fait, car le bruit ne fait pas de bien et le bien ne fait pas de bruit.

Faire un don

Daniel Hamiche, porte-parole d'Infocatho

Comments are closed.