Le Pape François dissout la Fraternité des Saints Apôtres

La Fraternité des Saints Apôtres, œuvre sacerdotale fondée par Mgr Léonard et inspirée par le Père Michel-Marie Zanotti-Sorkine, dissoute par Mgr De Kesel le 15 juillet 2016, l’a été définitivement par le Pape François ce 12 avril 2018.  Un recours avait été déposé par des laïcs auprès de la Signature Apostolique, et malgré des perspectives favorables, il a été cependant court-circuité par le Cardinal Beniamino Stella, préfet de la Congrégation pour le clergé. Ce dernier a en effet soumis le décret de dissolution au Pape François, achevant définitivement et brutalement cette belle tentative de renouvellement du sacerdoce.

Cela ne peut que nous laisser sans voix… Au vu de la crise des vocations et de la baisse de la pratique religieuse en Occident, et tout particulièrement en Belgique, ceci peut nous apparaître comme un sabotage en règle. Cependant, si le Pape François est bien le signataire de ce décret, il n’en est pas malgré tout l’auteur, et nous pouvons comprendre qu’il ne puisse pas se rendre compte de l’ampleur de ce geste bien regrettable !

Pour rappel, l’Archidiocèse de Malines-Bruxelles s’était expliqué sur la raison de la dissolution dans un communiqué :

L’initiative pose cependant problème, lorsqu’on constate que la plupart des séminaristes de la Fraternité des Saints Apôtres viennent pour l’instant de France où de nombreuses régions connaissent un manque cruel de prêtres. Il se pourrait que le nombre de séminaristes belges, tant néerlandophones que francophones, augmente au fil du temps. Mais dans ce cas de figure, ils pourraient provenir également d’autres diocèses belges alors même qu’ils relèveraient tous de l’Archidiocèse.

Cette perspective n’est pas à promouvoir dans les circonstances actuelles car elle manifeste un grave manquement à la solidarité entre évêques, tant avec ceux de notre pays qu’avec nos voisins français. Pour cette raison, l’Archevêque de Malines-Bruxelles a décidé de ne plus accueillir la Fraternité des Saints Apôtres dans son diocèse, à partir de fin juin 2016.

Si la Fraternité attirait tant de jeunes séminaristes, ce n’était que par la force et la spécificité de sa charte et de sa mission, ainsi que par ses fruits (croissance rapide, engouement populaire…). Il n’y avait aucun manque à gagner de la part des évêques français, à moins de s’obstiner à garder un “système sacerdotal” visiblement dépassé, puisqu’il semblait être déloyalement concurrencé, si l’on peut se permettre d’adopter ces termes de marketing qui conviennent aux préoccupations de Mgr De Kesel.

Nous espérons pour Mgr De Kesel que cette bêtise ne participera pas à une baisse des dons au denier du culte, mais vu qu’il y a de moins en moins de prêtres en Belgique, tout va très bien Madame la MarKesel !…

Infocatho ne vit QUE DE VOS DONS !

Nous avons besoin chaque mois de trouver x personnes qui fassent un don de 50 €

Pourriez vous, en cette période de carême, être une de ces personnes ?

Votre don de 50 € sera exclusivement utilisé à la rédaction et à la diffusion d’articles positifs sur l’Eglise catholique.

Les clercs et les laïcs ont besoin de partager le bien qui se fait, car le bruit ne fait pas de bien et le bien ne fait pas de bruit.

Faire un don

Daniel Hamiche, porte-parole d'Infocatho

Comments are closed.