Pape François : «  Une société est humaine si elle protège la vie, chaque vie, de son début jusqu’à sa fin naturelle »

Sans faire une allusion à l’affaire Vincent Lambert, le pape François s’est exprimé indirectement sur les aspects que soulevait la polémique en France. Dans un tweet du mercredi 10 juillet, le pape François s’est ainsi exprimé :

Prions pour les malades abandonnés et qu’on laisse mourir. Une société est humaine si elle protège la vie, chaque vie, de son début jusqu’à sa fin naturelle, sans choisir qui est digne ou non de vivre. Que les médecins servent la vie, qu’ils ne la suppriment pas.

Ce n’est pas la première fois que le pape intervient dans cette affaire. Le 20 mai 2019, le pape François avait déjà lancé le message suivant :

Prions pour ceux qui vivent dans un état de grave handicap. Protégeons toujours la vie, don de Dieu, du début à la fin naturelle. Ne cédons pas à la culture du déchet.

Enfin, l’année dernière, le 18 avril 2018, il avait lancé un appel pour Alfie Evans et Vincent Lambert, et ce juste après sa catéchèse du mercredi :

J’attire à nouveau l’attention sur Vincent Lambert et le petit Alfie Evans, et je voudrais redire et confirmer fortement que l’unique maître de la vie, de son commencement jusqu’à sa fin naturelle, est Dieu ! Et notre devoir, notre devoir est de tout faire pour protéger la vie.

Cher lecteur

Infocatho est dans une situation économique préoccupante. Peut-être ai-je pris du retard pour vous le dire : j’ai besoin de votre participation, même minime pour pouvoir poursuivre.

Votre don de 5, 10, 15, 25, 50 € ou plus est nécessaire pour que je puisse poursuivre cette oeuvre au service de l'Eglise après Pâques.

Merci pour votre don

Faire un don

Daniel Hamiche, porte-parole d'Infocatho

Comments are closed.